Alphonse Guillot, photographe amateur (1878-1969)

le roman d'une vie en stéréoscopie

L’œil d’Alphonse Guillot (1878-1962), photographe amateur, accompagne la première moitié du XXe siècle. Adepte du Vérascope Richard, un appareil photographique stéréoscopique de petit format, Guillot mêle dans son album photographique des témoignages de sa vie privée et des moments clefs de l’Histoire. Tour à tour portraitiste, ethnographe, reporter adepte de l’instantané, le photographe rend compte des métamorphoses et des drames de son époque. Il fixe la naissance du voyage automobile et du tourisme de masse, la transformation du paysage urbain et des campagnes auxquelles la route donne accès, les délices du balnéaire ; il décrit par bribes des épisodes de la Première et la Seconde Guerre mondiales. Au fil de ses images, il enregistre la vie de sa famille, rythmée par les amours, les naissances, les décès. Cet amateur de théâtre trouve aussi dans la magie du relief stéréoscopique, le moyen de poursuivre sa passion à travers de nombreuses mises en scène burlesques.

La figure singulière d’Alphonse Guillot, retrace de manière universelle, les recherches de milliers d’opérateurs anonymes qui ont, à travers la photographie d’amateur, écrit le roman visuel du XXe siècle.

Patricia Drénou (dir.), Daniel Challe
121 p. © Montreuil sur Brèche : Diaphane éditions, 2009

Ouvrage en vente au prix de 25,00€ à l'accueil de l'hôtel Gabriel.