Le document du mois

Mars

Confiscation d'un poste de TSF d'un Lorientais d'origine israélite

Confiscation d'un poste de TSF d'un Lorientais d'origine israélite, 1941 © Archives de Lorient - 52 Z 1
Confiscation d'un poste de TSF d'un Lorientais d'origine israélite, 1941 © Archives de Lorient - 52 Z 1

Lettre du préfet du Morbihan par intérim - Service des étrangers et des juifs, à monsieur le commissaire central de police à Lorient relatif à la confiscation d'un poste de T.S.F. de monsieur Rosenbaum d'origine israélite, 30 septembre 1941

Dès 1940, les Juifs sont recensés et exclus de la fonction publique. Jacques Levy, professeur de mathématiques au lycée Dupuy de Lôme est révoqué en octobre.  Les commerces doivent afficher leur origine juive. En 1941, ils sont spoliés de leurs biens. Lucienne Segal, gérante du magasin de confection « Parisiana » à Lorient vend son stock 47 000 francs alors qu'il est évalué à près de 140 000 francs. En 1942, le port de l'étoile jaune devient obligatoire : 17 Juifs lorientais la reçoivent. Plusieurs rafles sont organisées en Bretagne de 1942 à 1944. 12 Juifs de Lorient sont déportés à Auschwitz. Aucun ne revient.

Alexandre Jacob dit Jacob Gaston. Modification d’état civil le 16 juillet 1888 : devient Jacob Gaston. Né le 14 janvier 1875 à Lorient. Recensé comme juif. Cousin de Max Jacob. Déporté par le convoi n° 47 de Drancy vers Auschwitz le 11 février 1943. Décédé le 16 février 1943.
Fleur Anthony. Né en 1876. Professeur d’allemand en retraite du lycée de Lorient. Réfugié à Quiberon en 1943. Recensé comme juif, arrêté le 4 janvier 1944. Déporté le 10 février 1944 par le convoi n°68 de Drancy vers Auschwitz. Décédé à Auschwitz.
Giske (ou Gisfeo) Israël. Né le 18 novembre 1890 en Pologne. Recensé comme juif, il réside à Lorient en octobre 1940. Déporté le 20 juillet 1942 par le convoi n°8 parti d’Angers, il décède à Auschwitz.
Markowicz Abram. Né le 18 juillet 1887 à Piotrkow en Pologne. Naturalisé français, il réside à Lorient où il exerce la profession de jardinier. Recensé comme juif. Réfugié à Vannes, il est pris dans la rafle du 5 janvier 1944 en Bretagne. Déporté par le convoi n° 68 parti de Drancy vers le KL d’Auschwitz le 10 février 1944. Décédé à Auschwitz.
Okrent Sala (Lucienne) (épouse Segal). Née le 1er septembre 1906 à Cracovie (Pologne). Naturalisée française, elle quitte Paris à l’été 1942 pour se réfugier à Lorient, chez sa sœur Gisèle Rosenbaum (commerçante lorientaise). Suite aux bombardements de Lorient, elle se réfugie à Plouay puis à Guémené-sur-Scorff. Recensée comme juive, elle est arrêtée le 4 janvier 1944. Déportée le 10 février dans le convoi n° 68 partant de Drancy. Gazée à Auschwitz le 13 février 1944.
Rosenbaum Gisèle. Née en 1893 à Varsovie. Commerçante lorientaise (Au Tigre Royal) recensée comme juive. Déportée par le convoi n° 30 parti de Drancy vers Auschwitz le  9 septembre 1942.
Rosenzweig Nicolas. Né le 27 janvier 1910 à Statu Mare (Roumanie). Il réside à Lorient où il exerce la profession de tailleur et est recensé comme juif en 1940. Arrêté par les autorités allemandes le 10 octobre 1942. Déporté le 4 novembre 1942 par le convoi n°40 de Drancy vers Auschwitz. Décédé à Auschwitz.
Segal Liliane. Née le 1er août 1934. Elle arrive à Lorient à l’été 1942 avec sa mère, Lucienne Okrent. Suite aux bombardements de Lorient, elle se réfugie à Plouay puis à Guémené-sur-Scorff. Recensée comme juive, l’élève est arrêtée en classe le 4 janvier 1944. Déportée le 10 février dans le convoi n° 68 partant de Drancy. Gazée à Auschwitz le 13 février.
Swiatly Elias. Né le 13 septembre 1896 en Pologne. Il réside à Lorient en octobre 1940 d’où il est refoulé, vraisemblablement vers le Maine-et-Loire. Recensé comme juif, déporté le 20 juillet 1942 par le convoi n° 8 parti d’Angers vers le KL d’Auschwitz. Décédé à Auschwitz.
Wechsler Saly (ou Gaby) dite Mitzi Moceanu. Née le 1er juillet 1906 (Roumanie). Recensée comme juive, elle réside à Lorient, 2 rue de la Cale Ory (rapport de police du 31 mars 1942). Déportée le 4 novembre 1942 par le convoi n°40 de Drancy vers Auschwitz. Décédée à Auschwitz.
Weintraub Sarah. Née le 26 avril 1903. Elle réside à Lorient et est recensée comme juive en octobre 1940. Déportée le 27 juillet 1942 par le convoi n°11 de Drancy vers Auschwitz. Décédée à Auschwitz.
Zelikovitz Wolf. Né le 20 mai 1868 à Paltava (Roumanie). Il réside à Lorient et est recensé comme juif en 1940. Arrêté par les autorités allemandes le 10 octobre 1942. Déporté le 4 novembre 1942 par le convoi n°40 de Drancy vers Auschwitz Décédé à Auschwitz.

Sur les 50 personnes recensées dans le Morbihan comme juive, il n'y aurait eu que quatre survivants. Sur les six membres de la famille Hanen qui vivait à Larmor-Plage, seul le fils, Jean Hanen, âgé de 23 ans en 1942 semble avoir échappé à la déportation.
Cohen Esther (épouse de Jacob Hanen). Née le 15 septembre 1898 à Salonique en Grèce. Commerçante à Larmor-Plage. Recensée comme juive, elle est arrêtée  le 15 juillet 1942, dès le lendemain, elle est transférée à Rennes avant d’être acheminée à Angers. Déportée le 20 juillet 1942 par le convoi n°8 d’Angers vers Auschwitz. Elle décède à Auschwitz.
Hanen Frida. Née le 6 février 1925 à Salonique en Grèce. Recensée comme juive, elle est arrêtée le 15 juillet 1942, dès le lendemain, elle est transférée à Rennes avant d’être acheminée à Angers. Déportée le 20 juillet 1942 par le convoi n°8 d’Angers vers Auschwitz. Elle décède à Auschwitz.
Hanen Jacob. Né le 16 octobre 1894 à Salonique en Grèce. Commerçant à Larmor-Plage. Recensé comme juif, il est arrêté le 7 novembre 1942 par les autorités allemandes, il est déporté dans le convoi n°45 parti de Drancy. Il décède à Auschwitz.
Hanen Laura. Née le 7 février 1922 à Salonique en Grèce. Recensée comme juive, elle est arrêtée le 15 juillet 1942, dès le lendemain, elle est transférée à Rennes avant d’être acheminée à Angers. Déportée le 20 juillet 1942 par le convoi n°8 d’Angers vers Auschwitz. Elle décède à Auschwitz.

La déportation vise, à partir du 7 décembre 1941, les personnes présumées coupables de crimes contre l'Allemagne ou hostiles aux forces d'occupation. Les camps de concentration sont essentiellement situés en Allemagne. Les conditions de vie et de travail y sont effroyables. Pire, des camps d'extermination sont ouverts en 1942 pour liquider les Juifs et les Tziganes.
Vichy est un régime d'exclusion et de répression : francs-maçons, résistants, communistes, homosexuels, Juifs, Tsiganes. Les communistes sont les cibles privilégiées des polices françaises. Les militants sont surveillés. En mars 1942, le Front national est créé à Lorient et Lanester. En 1942, les sabotages se multiplient, le préfet a ordre d'arrêter les communistes. Les bombardements de 1943 dispersent les militants qui s'organisent en mouvements de résistance armés. Les polices allemandes et nazies prennent le relais de la lutte contre les résistants en 1943 et 1944.

Au total, près de 162 000 déportés de répression ou de persécution sont acheminés de France vers les camps de concentration et d'extermination nazis, avec la complicité du régime de Vichy. 183 viennent  de Lorient et Keryado, en majorité des résistants et des « politiques ». 100 d'entre eux meurent en camp.