Prosper Gicquel

© Wikipedia
© Wikipedia

Prosper Marie Giquel (1835–1886), parfois écrit Gicquel, était un officier naval français qui a joué un rôle important dans la modernisation de la Chine du XIXe siècle, voyant toutefois à la fin de sa vie une grande partie de ses efforts détruits par la guerre franco-chinoise. Il utilisait le nom chinois de 日意格.

Il est né le 20 novembre 1835 à Lorient et est décédé le 9 février 1886 à Cannes.

Reçu à l’Ecole Navale en 1852. Il fait partie de l’expédition de crimée. Il est Officier de la Marine Coloniale. Après la prise de Sébastopol, il est fait Chevalier de la Légion d’Honneur, à moins de 20 ans.

Il fonde l’arsenal de Fou Tchéou : En 1866, Giquel commençe à être impliqué dans l'organisation et la planification du projet de l'Arsenal de Fuzhou imaginé par Zuo Zongtang. De 1867 à 1874, il sert en tant que directeur européen du projet que Shen Pao-chen dirigeait en tant qu'envoyé impérial. L'objectif de l'arsenal était de créer une flotte chinoise moderne de bateaux de guerre et de transport, et d'éduquer les techniciens chinois aux techniques européennes. Ces efforts contribuent au mouvement d'auto-renforcement chinois pour acquérir les connaissances occidentales (de manière similaire l'arsenal de Nankin est placé sous la responsabilité de l'anglais Halliday Macartney. Une école de français est aussi présente à travers une mission d'instruction au sein de laquelle Giquel forme le jeune Tcheng Ki-tong. Après la fin de sa période d'administration directe du projet en 1874, Giquel continue à servir l'arsenal en travaillant en tant que consultant, acheteur et codirecteur de la Mission chinoise d'instruction en 1877. L'objectif de la mission était de fournir une instruction technique avancée pour compléter le programme d'instruction de l'arsenal, et de former ainsi les premiers ingénieurs chinois.

Directeur des Douanes anglo-chinoises de la province de Ning-Po (Chine), il devient Général de la brigade puis Général de division de l’Armée chinoise et enfin Officier de la Légion d’Honneur en 1875.

Il lègue à la Société de Sauvetage des sommes importantes et le canot de sauvetage du Port d’Etel porte son nom le Prosper Gicquel.