Emile Devisse

Attribution de la Légion d'Honneur à Emile Devisse
Attribution de la Légion d'Honneur à Emile Devisse

Émile Devisse
Officier de 1ere classe des équipages de la flotte
3e bataillon
Chevalier de la Légion d’Honneur
1875 - 1919

Émile Georges Devisse était officier de première classe des équipages de la flotte, commandant la 4e compagnie de marins pompiers de Rochefort, affecté au 3e bataillon de Lorient jusqu’au début de la Première Guerre mondiale. Lieutenant dans une compagnie de fusiliers marins, il est affecté en Belgique, le 20 octobre 1914, à l'état-major du 3e bataillon. Son récit couvre la période allant du 23 octobre 1914 au 1er novembre 1915, date à laquelle il est blessé et évacué. Par décret du 12 novembre 1914, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur. Le 16 avril 1903, Émile Devisse, deuxième maître de mousqueterie de la flotte, épouse à Lorient Marcelle Amélie Tanguy. Le 9 novembre 1905, naissance de leur fille Suzanne Marie Ernestine Devisse qui décède le 20 novembre de la même année. Il décède le 3 mars 1919 à Rochefort, d'une grippe qui sévit à l'état épidémique. La mention marginale " Mort pour la France " n’est pas apposée sur son acte de décès. Toutefois, une fiche modèle n°2 spécifique aux officiers et aux marins lui donne le titre de " Mort pour la France ".

Émile Georges Devisse a écrit un récit intitulé : "Campagne 1914-1915 - Quinze mois de Brigade - Dixmude et l'Yser" dans lequel il relate :
- Les souvenirs d'une compagnie de fusiliers marins (pages 3 à 43)
- Les souvenirs d'un pionnier marin (pages 44 à 80)
- Un hommage à la bravoure d'un grand chef (pages 81 à 84), le commandant Delage, chef du 1er Régiment de marins*.

*Ce régiment est constitué de trois bataillons : 1er bataillon (3 compagnies à Cherbourg, 1 compagnie à Rochefort), 2e bataillon (4 compagnies à Brest), 3e bataillon (4 compagnies à Lorient). Ce régiment fait partie de la brigade qui est alors sous le commandement de l’amiral Ronarc’h.

Lire les souvenirs d'une compagnie de fusiliers-marins