Timolor

© Archives de Lorient
© Archives de Lorient
© Archives de Lorient
© Archives de Lorient
© Archives de Lorient
© Archives de Lorient
© Archives de Lorient

La société Timolor est créée le 13 septembre 1985. C'est une entreprise sous-traitant historique de la DCAN de Lorient. Elle est spécialisée dans la réparation et la construction navale, sous la direction lorientaise d'Henri Hacquard, représentant local du Groupe Leroux et Lotz.

La Société Leroux et Lotz est fondée à Nantes en 1946, à la fin  de la Seconde Guerre mondiale, afin de participer à l’entreprise de reconstruction nationale. La petite société de chaudronnerie-tuyauterie va connaître un essor fulgurant. Bénéficiant du développement industriel de Nantes, Leroux et Lotz s’impose rapidement comme un sous-traitant majeur dans la construction navale. Une politique industrielle ambitieuse va, en quelques décennies, permettre à Leroux et Lotz de se diversifier : chantiers navals, appareils à pression, colonnes pétrochimiques. Le Groupe Leroux et Lotz est né. Dans les années 1980, à son apogée, il compte une quarantaine de sociétés et plus de 2000 collaborateurs.

Mais à la fin de la guerre froide,  il y aune importante réorganisation des arsenaux. Les recrutements de personnels se font moindre et lors de forts plans de charge, on fait appel aux entreprises privées et aux sous-traitants. En effet, cette période marque le début d’une accentuation de la sous-traitance de la part de DCAN.

En 1982, Henri Hacquard, représentant à la Marine Nationale depuis 1960, et de la Société Leroux et Lotz depuis 1970, signe un contrat de représentation de la Société TIMO Brest (Travaux Industriels et Maritimes de l’Ouest) appartenant au groupe Leroux et Lotz, auprès des Services de la Marine à Lorient. Ces services sont la DCAN Lorient, les Travaux Maritimes et le Commissariat de la Marine. Il intervient en tant qu’agent technico-commercial afin de transmettre à la Direction de Timo Brest toutes informations sur les prévisions de marchés aboutissant à des appels d’offres. Il doit alors suivre les réponses à ces consultations, les commandes aux marchés et le règlement des factures de ces marchés de travaux et de fournitures passés entre TIMO et les différents services de la Marine précédemment cités.

Les affaires de la société TIMO étant florissantes à cette époque, cela aboutit à la reconduction du contrat de 1982, le 30 juin 1985, et à la création sur Lorient d’une nouvelle Société, la SARL TIMOLOR (Travaux Industriels et Maritimes de l’Ouest Lorient).

La création de TIMOLOR prend effet le 13 septembre 1985. Son siège social est 7 rue docteur Roux à Lorient, dans les bureaux appartenant à Monsieur Hacquard. En tant que dirigeant de cette société, il est en charge de l’activité commerciale, de son développement, de la négociation des contrats et également de la gestion du personnel. Timolor emploie dans les années 1980-1990 environ 150 à 200 personnes sur le site de Lorient.

Timolor, devient un sous-traitant majeur de la DCAN plus communément appelé l’arsenal. L’entreprise, qui se développe autour des métiers de la réparation et de la construction navale, intervient comme prestataire auprès des grands comptes de l’industrie navale civile tels que la Direction des Travaux Maritimes et les Phares et Balises et militaire tel que DCAN.
Ses compétences en matière de maîtrise d’œuvre lui permettent d’assurer des contrats de maintien en condition opérationnelle de navires civils et militaires. Ce sont, tout d’abord à cette époque, des travaux de coques de navires, de ponts de bateaux comme pour le De Grasse ou l’aviso A 69 d’Estienne d’Orves. Elle réalise également des blocs pour les frégates FREMM commandées par Taïwan …. et aussi des travaux de coques et d’armement sur des sous-marins. Les salariés réalisent notamment des travaux de tuyauterie, charpente navale et bien entendu, de soudure.

Les bureaux sont transférés en 1992 à Lanester rue des Frères Lumière dans la zone de Lann Gazec où se trouve un atelier permettant la réalisation de travaux pour des clients autres que DCAN. Les clients civils sont STX, des armements de pêche ou des transporteurs de voyageurs.

Timolor est à nouveau transféré en 2000, 32 rue Ingénieur Verrière à Keroman. Elle bénéficie ainsi d’un élévateur de 650 tonnes, l’un des plus importants d’Europe pour mettre les navires à sec et d’un chariot automoteur de 250 tonnes qui permet d’entrer les bateaux dans les ateliers, notamment la nef de construction dont elle dispose près du slipway.

Malgré sa taille (1500 personnes), le groupe Leroux et Lotz est resté en cette fin de décennie 1990 un groupe familial. Les sites de 150 personnes sont gérés comme des PME avec en commun des services administratifs et comptables, le bureau d’études et les achats.

Dans les années 1990, le déclin du secteur naval déstabilise une partie des sociétés du groupe.

En 1993, Jean Leroux laisse la place à ses enfants, Florence Rougier et Frédéric Leroux et Henri Hacquard cesse ses activités pour Timolor.

L’entreprise Timolor appartient jusqu’en 2010 au groupe Leroux et Lotz puis est rachetée en 2011 par le groupe Altawest. A la suite de difficultés financières, dues à l’arrêt brutal du contrat de sous-traitance à Cherbourg en 2014, Timolor est placé en redressement judiciaire en juin 2015 et repris par la Société Navtis. L’activité consistant en 2007 en la construction d’un roulier à destination de l’île de Groix.

Texte : Béatrice Joly