Rue de la Cale Ory

© Archives de Lorient
© Archives de Lorient
© Archives de Lorient
© Archives de Lorient
© Archives de Lorient

Cette rue est située dans le centre-ville de Lorient et relie le quai des Indes à la rue de Guémené.

A l'origine, cette rue s'appelait rue Orry, nom qu'elle porte de 1732 à 1779, ensuite elle prend le nom de Calle Orry jusqu'en 1792 avant de prendre le nom de rue Batelière pour devenir depuis 1858 la rue de la cale Ory, cale qui dans son prolongement était accolée au quai des Indes.

C'est une petite rue, lègèrement en pente, qui longe sur sa partie droit le mur de l'Enclos. Elle est coupée en partie basse par la porte d'accès au Cercle de la Marine, à la gendarmerie maritime et au Service historique de la Défense. A l'angle avec le qui des Indes se trouve un immeuble du XVIIIe siècle, époque de la Compagnie des Indes, qui se distingue par son architecture et sa façade. En haut de la rue se trouve l'immeuble datant de la Reconstruction, la Tour Guémené du nom de la rue qui le longe.

La rue de la Cale Ory est une des sept plus anciennes rues de Lorient. Le nom de la rue vient d'un contrôleur des finances sous Louis XV, Philbert Orry qui a été également contrôleur général de la Compagnie des Indes. C'était une rue très animée et commerçante au temps de la Compagnie des Indes, elle était alors bordée de cabarets notamment le cabaret de Jean Martin. Entre 1785 et 1790, les cabarets disparaissent pour faire place aux hôtels dont l'Hôtel du Dauphin qui hébergeait les négociants venus participer aux ventes des marchandises. A partir de 1734 en effet les ventes de marchandises se font à Lorient et non plus à Nantes. On y trouve également la boutique de boissons de M. Dessaux qui vendait vins et liqueurs.

La rue est pavée en 1795 dans un souci de salubrité car au bas de la rue se trouvait une grande fosse où tombaient toutes les boues et ordures que les eaux de pluie entraînaient vers la mer. En 1792 elle prend le nom de rue Batelière à cause de la cale des bateliers qui faisaient à l'époque le transport dans la rade de Lorient. En 1858, elle reprend le nom de cale Ory qu'elle a conservé depuis et son tracé n'a quasiment pas été modifié. En 1888, la famille Du Bouetiez de Kerorguen occupait le n°6 de la rue de la Cale Ory.