Laïta : le bateau du Père Noël

Construit pour le gouvernement français aux chantiers navals de Bath aux Etat-Unis, le chalutier La Laïta, doit rejoindre l’armement Cuissard à Lorient le 6 décembre 1948.

Le capitaine Grissault en prend le commandement accompagné de 16 hommes d‘équipage dont 5 Lorientais : le patron de pêche François Le Gallo, le chef mécanicien Raude, le second mécanicien Constant Guichaoua, le radio Henri Gérard et le jeune inscrit Jacques Grivot.

Leslie Harrisson de Portland avec le soutien de 40 Rotary-Clubs américains des états du Maine, du New Hampshire et de Québec (organisation à but non lucratif qui a pour objectif d'aider le Rotary à promouvoir l'entente entre les peuples au travers de programmes éducatifs, humanitaires et culturels) et du Centre de l’Aide Américaine à la France, décide de profiter de ce voyage pour organiser une grande collecte de Noël en faveur des enfants de familles sinistrées et des personnes âgées nécessiteuses.

Le chalutier Laïta est renommé pour l’occasion Le Bateau du Père Noël.

L’équipage charge alors le navire de 60 tonnes de denrées alimentaires : sucre, farine, macaronis, conserves, « lait évaporé » mais aussi de vêtements, de ballons en caoutchouc et en mousse, de bonbons et de chocolat. Le bateau est également le convoyeur de plus de 2000 cartes de Noël signées par les écoliers du Maine.

Très attendu par la population lorientaise, il effectue une traversée de 15 jours dont 14 jours de tempête en promettant d’arriver le lundi 6 décembre 1948. Finalement, à cause du mauvais temps, il accostera au port de pêche de Lorient le mardi 7 décembre 1948 à 16H00.

Il est accueilli par Julien Le Pan maire de Lorient, M. Souchay directeur de la société du Port de Pêche, Melle de Lagotellerie directrice du Centre de l’Aide Américaine pour la France, M. Mansion secrétaire général de la Mairie de Lorient et de MM. Dieulangard et Donias représentants de l’Entr’aide Française.

Afin de fêter l’arrivée du Bateau du Père Noël, Mademoiselle de Lagotellerie organise une réception au centre de l’Aide Américaine à la France, rue de Larmor, où sont conviées nombreuses personnalités lorientaises.

C’est ainsi que 18, 5tonnes de dons réservés à Lorient, sur les 60 tonnes transportés par le chalutier, sont répartis en plus de 4790 colis et distribués aux personnes âgées, aux écoles maternelles et primaires publiques et privées, aux orphelinats, aux jeunes du centre de Kerforn, aux groupements de Scouts et Eclaireurs, aux arbres de Noël des anciens combattants et de la Fédération des Déportés Politiques et à la Croix-Rouge pour les malades des hôpitaux et sanatoriums, les orphelinats et les arbres de Noël des groupements.

Sources : Le Bateau du père Noël, Mademoiselle de Lagotellerie, 1949, Archives municipales de Lorient et articles de presse du journal Le Télégramme, années 1948-1949, Médiathèque de Lorient