Le Palladium

La construction du Palladium
La construction du Palladium

Les travaux d’installation du Palladium commencent le 31 janvier 1962 à l’emplacement actuel des jardins Jules Ferry par l’entreprise Bermatto de Paris.

Dès 1961, d’autres lieux étaient à l’étude. Le projet d’installation à Kergroise est abandonné suite à des problèmes administratifs, de manque de place et de stabilité des sols.

Financé par la chambre de commerce qui négocie un emprunt, cet immense hangar de 168 mètres de long sur 56 mètres de large, 14 mètres de haut représente une surface couverte de 9 408 m2. La charpente est composée de 29 éléments de soutien d’une seule portée en bois lamellés-collés qui supporte une couverture en translucide de 12 000 m2. Sans poteaux intermédiaires, les demi-fermes qui forment la voûte sont reliées entre elles par des transversales. A la fin du mois de mai, l’immense hall est complètement revêtu de tôles bleues plastifiées.

Surnommé la « Colline bleue », l’édifice accueille diverses manifestations :

- 3 biennales Internationales des Pêches : 25 mai au 3 juin 1962, du 29 mai au 7 juin 1964, du 13 au 22 mai 1966
- Gymkhana organisé par la Société Ford France, 1962
- 4 foires expositions : 1963, 1965, 1967, 1969
- Biennale des produits Bretons : 1963 (celle de 1966 est annulée)
- Floralies de Bretagne à l’occasion du centenaire de la société d’Horticulture : 1968
- 4 galas de catch commentés par Roger Couderc
- 1 Gala de judo, 1967
- des manifestations sportives : concours de pétanque, concours hippiques, exercice de tir à l’arc, cours de gymnastique, entraînements et matchs de basket-ball et de hand-ball pour le CEP, le PLL, l’ASAL et les Enfants du Plessis
- des salons spécialisés en caravaning, nautisme, vitraux, meubles, véhicules d’occasion…
- des expositions canines, de champignons
- des kermesses

Entre 1962 et 1970, c’est au total huit mois d’occupation gratuite des lieux par les organisations sociales, les associations sportives et culturelles. En outre, durant cette même période, l’installation représente 20% du stockage portuaire en graines et céréales soit 79 000 tonnes de céréales et de tourteaux importés par le port pour l’alimentation du bétail.

Devenu sujet de conflit entre la chambre de commerce et la municipalité, il ferme ses portes au public le 21 octobre 1969. Le Palladium est alors déplacé au Rohu à Lanester à partir du 13 janvier 1970 afin de servir de lieu de stockage d’agroalimentaire en vrac d’une capacité de 50 000 m3. Le démontage aurait du être clos au 15 février 1970, mais à cause des intempéries, il dure jusqu’au 12 mars 1970. Le nouvel entrepôt est incorporé à la concession d’outillage du Port de Commerce par une décision ministérielle en date du 19 décembre 1970.

L’ancien Palladium sera détruit par un incendie dû à une fermentation du manioc entreposé, le 18 décembre 1988. Il faut attendre le 25 décembre pour que l’incendie soit totalement éteint.