1600 - 1699

1600 - 1665

1618
- Blavet devient Port-Louis (Saint-Louis-de-Lorient) et englobe alors le territoire de Saint-Christophe, son ancienne trêve

1640
- Installation de la Compagnie de Madagascar à Port-Louis

1653
- 27 mars : transfert de la communauté franciscaine de Sainte-Catherine à Port-Louis

1655
- 12 juillet : établissement de la communauté des Récollets à Port-Louis sur réquisition du Duc de Mazarin

1664
- 1er septembre : fondation de la Compagnie des Indes Orientales par lettre patente du Roi louis XIV (1664-1719)

1665
- Visite de la rade de Port-Louis par une commission d'étude
- Jean Breart de Boissanger est le premier caissier de la Compagnie des Indes à Port-Louis

1666

- 24 juin : ordonnance royale concédant des terres pour l'installation de la Compagnie des Indes Orientales à Port-Louis et sur la lande du Faouëdic (Féandik) la presqu'île sur la rive droite du Scorff devant le promontoire qui sépare le Scorff et le Blavet
- 10 juillet : arrivée de Denis Langlois, commissaire, député par la Compagnie des Indes à Port-Louis
- Juillet-août : arpentage pour achat des landes du Faouëdic par Denis Langlois, directeur de la Compagnie des Indes et les 15 propriétaires du Faouëdic. La superficie des terrains achetés est de quinze journaux et douze cordes soit 7 hectares 25 ares
- 31 août : Denis Langlois prend possession de la baie de Roshellec en vertu du procès-verbal du sénéchal d'Hennebont, Paul du Vergier, seigneur de Ménéguen, Jean Le Gouvelle, procureur du Roi, assistés du greffier, Claude Le Milloc'h et de l'huissier, Jean de la Grée, l'indemnité dûe aux propriétaires est fixée à 1207 livres tournois
- Denis Langlois loge à Port-Louis (1666-1668)

1667

- Février : mise en chantier de la galiote L'Aigle d'Or (150 tonneaux), de la frégate La Force (150 tonneaux) et du Soleil d'Orient (vaisseau de 1000 tonneaux) par le maître charpentier Antoine Looman
- 15 juillet : l'Enclos est acquis par la Compagnie des Indes
- 2 août : Baptême en l'église paroissiale de Ploemeur de Pierre Guissard, fils de Marie Charière et de Germain Guissard travaillant à l'Oriental (seul exemple connu de l'utilisation du nom local du à l'établissement de la Compagnie des Indes Orientales)
- Octobre : armement de L'Aigle d'Or et de La Force
- Construction dans le parc de la Compagnie des Indes d'une chapelle en bois dédiée à Saint-Joseph

1668

- 10 décembre : construction du Moulin du Ter
- Mars : L'Aigle d'Or et La Force sont armés
- L'Aigle et La Force partent pour Madagascar
- Pierre Gellée nommé directeur de la Compagnie des Indes

1669

- Janvier : retour du Saint Jean-Baptiste à Port-Louis
- Janvier : deux directeurs de la Compagnie des Indes, Étienne Chanlatte et Claude Gueston, dépêchés à Port-Louis pour visiter la cargaison du Saint-Jean Baptiste et examiner la nécessité d'édifier des magasins au Faouëdic, en lever les plans et dresser un état de la dépense nécessaire sans dépasser 30 000 livres
- 20 avril : Claude Gueston passe marché pour la charpente et les combles des logements du chantier
- 25 juin : achat par Gueston d'un terrain limité à l'ouest par une ligne droite allant du Scorff au ruisseau du Faouëdic, ligne qui sépare aujourd'hui l'arsenal de la ville

1670

- Édification d'une chapelle en bois dans l'Enclos du Port
- Construction du logement des directeurs-députés de la Compagnie des Indes sur le site de L'Orient

1671

- 6 mars : appareillage à Port-Louis du Soleil d'Orient, vaisseau de 1000 tonneaux, le premier grand navire construit au chantier naval de Lorient par le maître charpentier hollandais Anton Looman
- 18 mai : la chapelle  en bois de l'Enclos du Port est livrée au culte (un mariage est célébré ce même jour par le prêtre Yves Kerfonto)
- Barthélémy Blot, directeur de la Compagnie des Indes

1672

- Pierre-Louis Phélypeaux, comte de Ponchartrain, fait construire des casernes et des quais.

1673

- Antoine Laisné de la Briendère nommé directeur de la Compagnie des Indes.
- David Grenier de Cauville nommé directeur de la Compagnie des Indes (1673-1677)
- Construction de l'hôpital de Port-Louis par les frères Récollets
- Mise en service d'un bac avec Port-Louis, sur demande du Duc de Mazarin

1675

- 11 janvier : le directeur de la Compagnie des Indes, David Grenier, passe un marché pour la construction d'une chapelle en pierre dédiée à Saint-Joseph (44 pieds de long, 20 de large et 18 de haut), dans l'Enclos du Port (1675-1835) par l'architecte Jean-Louis Trouillard de Port-Louis, qui a également construit la chapelle des Récollets à Port-Louis

1677

- 28 avril : marché entre le directeur (David Grenier de Cauville) de la Compagnie des Indes et Sébastien Cocquelin et Jean Prado (demeurant à Port-Louis) pour la construction d'une corderie (335m x 27,5m)
- avril : acquisition par Gervais Guillois d'1/6e du matériel du passage Saint-Christophe pour la Compagnie des Indes
- Construction du mur de l'Enclos et des deux portes par Pierre Périot
- Construction du premier Moulin sur la montagne du Faouëdic et d'une boulangerie
- Construction d'une maison à fours dans l'enclos du port
- Siméon de Jonchères nommé directeur de la Compagnie des Indes (succède à David Grenier de Cauville)

1680

- 17 mars : départ de la flûte L'Heureuse (700 tonneaux) pour l'Inde, commandée par Blondeau des Ardilliers (chargé de plomb, ancres, canons, boulets)
- Réédification du logement des directeurs-députés de la compagnie des Indes par Siméon de Jonchères

1681

- 16 septembre : appareillage du vaisseau le Soleil d'Orient de l'île de Java pour l'île Bourbon
- 27 octobre : inventaire des constructions en bois par Siméon de Jonchères
- 1er novembre : appareillage du Soleil d'Orient de l'île Bourbon où il faisait escale pour attendre des vents favorables au franchissement du Cap de Bonne Espérance
- Novembre : naufrage du Soleil d'Orient au large des côtes orientales de Madagascar en raison d'un typhon, aucun débris ne fût retrouvé
- Construction de logements pour les ouvriers entre la Corderie et la chapelle par Pierre Périot

1683

- 13 décembre : aveu rendu au roi en la cour d'Hennebont par Anne de Rohan mentionnant l'établissement de la Compagnie des Indes Orientales et les constructions élevées à l'extérieur de l'enclos sur la lande du Faouëdic ou de Kervérot au lieu nommé Loriant clos (chapelle, maison et jardin des directeurs, des officiers et manœuvriers ; magasins, poudrerie, corderie, four à biscuit, moulin à vent, forges, bois de hautes futaies avec leur appartenances et dépendances)

1684

- 12 septembre : fondation de la Compagnie de Guinée pour la traite des noirs vers les Antilles

1685

- 31 janvier : Siméon de Jonchères, directeur et Claude Picques, trésorier, passent un marché pour fournir, pour les victuailles du navire La Royale, 5000 livres de bœuf, 18 000 livres de lard prêt à saler, 24 cochons vifs dont trois truies et un verrat, 24 bons moutons, 350 volailles, tant poules que coqs bien forts et bien nourris prêts à embarquer pour le 20 mars

1687

- 4 janvier : Siméon de Jonchères, directeur de la Compagnie des Indes Orientales à Lorient et Claude Piquer, caissier, passent un marché avec Jacquette Pérennès de Keroman en Ploemeur, pour la fourniture de 15 cochons vifs, 18 dindons, 12 canards, 12 oies, 150 volailles à embarquer sur le navire de la compagnie Le Président pour le 15 février (aux prix de 18 livres de porcs vifs, 70 sous la couple de dindons, 27 sous la couple de canards et oies, 20 sous la couple de volailles)
- 4 juin : terrible ouragan sur Lorient, Hennebont, Port-Louis qui ravage les récoltes, déracine les arbres et renverse les maisons
- 10 décembre : arrivée du lieutenant de port Jean Le Mayer, nommé premier directeur du port (jusqu'en 1704)
- Construction d'un premier bateau pour la Royale : L'Orgueilleux

1688

- Juin : Claude Cébéret du Boullay nommé directeur général de la Compagnie des Indes (chargé de l'établissement de Lorient et de la construction d'un vaisseau de 70 canons)
- Jean Le Mayer fait construire un pavillon sur un ancien bâtiment à poudre, qui sert de prison, sur la butte de Roshellec pour surveiller les mouvements dans la rade

1689

- Juin : Claude Cébéret du Boullay reçoit le brevet spécial d'ordonnateur
- 11 août : visite de Madame de Sévigné reçue par Claude Ceberet du Boullay à l'hôtel des directeurs, elle dîne chez monsieur Le Bret de retour d'un voyage au royaume de Siam
- 12 décembre : le commissaire général Mauclerc quitte Rochefrot pour Lorient pour administrer l'escadre d'Anfreville 
- 12 décembre : départ de Brest de l'escadre d'Anfreville (10 vaisseaux) pour Lorient
- 22 décembre : Ordre du roi de prendre d'autorité les arbres des environs de Port-Louis (vendus à des prix exorbitants par les propriétaires) pour permettre à Claude Céberet de construire sur les cales de la Compagnie des Indes les vaisseaux L'Orgueilleux et L'Admirable
- Décembre : le commissaire général De Mauclerc arrive à Port-Louis pour administrer les dix vaisseaux de l'escadre d'Anfreville commandée par le chevalier De Nesmond
- Ouverture de l'Hôpital Saint-Louis (Port-Louis) pour les marins et les soldats de la garnison
- Établissement d'un champ de tir à la butte du Blanc dite Lande de la Petite Guerre à proximité du village de Carnel, dirigé par le capitaine de vaisseau de Beaujeu

1690

- 13 janvier : le marquis de Seignelay transmet des ordres à Cébéret pour préparer la garniture des vaisseaux l’Orgueilleux et l’Admirable en construction à Lorient et invite à employer sous les ordres du maître charpentier Coulomb le sous-maître constructeur Challié du port de Brest
- 14 janvier : le marquis de Seignelay donne à de Mauclerc le terme du 1er février pour l’armement des dix vaisseaux de l’escadre de d’Amfreville hivernés à Lorient 
- 20 janvier : le commissaire général de Mauclerc informe le marquis de Seignelay de l’état des vaisseaux le Content, le Marquis, le Vermandois, le Diamant, le Modéré, l’Arc-en-ciel, le Neptune, le François, l’Emporté, en armement au port de Lorient pour une expédition en Irlande
- 25 janvier : le directeur de la Compagnie des Indes Orientales, Céberet, à Lorient, reçoit l’ordre du marquis de Seignelay de suspendre les travaux des deux vaisseaux de guerre l’Admirable et l’Orgueilleux et de diriger d’urgence sur le port de Brest les ouvriers charpentiers, pour y achever la construction du vaisseau Le Saint-Esprit
- 30 janvier : De Mauclerc informe le marquis de Seignelay des ravages causés dans le port de Lorient aux deux vaisseaux Le Neptune et le Français par l’ouragan de la veille 
- 8 février : le marquis de Seignelay presse le départ de Lorient de l’escadre sous les ordres du marquis de Nesmond, chef d’escadre de l’armée royale de d’Amfreville, pour une expédition d’Irlande
- 11 février : le marquis de Seignelay se plaint vivement du retard apporté au départ des vaisseaux de l’escadre du marquis de Nesmond, il pourra en résulter un préjudice considérable dans les résultats de la campagne d’Irlande
- 16 février : départ de Lorient pour Brest de l’escadre du marquis de Nesmond composée des vaisseaux le Marquis, le Diamant, le Neptune, l’Arc-en-ciel, le Vermandois, le Modéré, le Français et l’Emporté pour rallier l’armée navale du marquis d’Amfreville
- 18 février : départ pour les mers de l’Inde d’une escadre armée à Lorient commandée par le capitaine de vaisseau Duquesne-Guitton, composée de 6 vaisseaux de la Compagnie des Indes, équipés moitié en guerre, moitié en marchandises : le Gaillard, l’Oiseau, le Florissant, l’Ecueil, le Dragon et le Lion, soit un total de 1700 hommes et 220 canons
- 12 mars : l'ordonnateur des fortifications de Bretagne décide de construire des casernes pour les ouvriers, elles seront rapidement désertées
- 1er juillet : Céberet du Boullay, commissaire général de la Marine à Port-Louis et à Lorient devient administrateur du port
- 31 juillet : création du département maritime à Port-Louis
- 22 août : arrivée de l'escadre du marquis de Nesmond commandée par le capitaine de vaisseau Beaujeu composée de six vaisseaux et quatre brûlots
- 25 août : création d'une poudrière sur la butte de Roshellec par le capitaine de vaisseau de Beaujeu, le port est militaire et le chantier de construction est mixte (royaume et Compagnie des Indes)
- 23 octobre : transformation du château de Tréfaven en forge, les boulets sont confectionnés aux forges de Lochrist
- Création d'une école de canonnage et d'un service de surveillance avec signaux avec 4 compagnies de gardiens soldats (2 logées à Henneboent et 2 à Port-Louis)

1691

8 janvier : Pierre Dondel consent la concession aux époux Quémener d'un canton de terre froide en dehors de l'Enclos situé aux appartenances du village de Kervérot

1692

- 17 août : Céberet du Boullay décrète l'interdiction de laisser allumés les feux de chandelles après 8h du soir sous peine d'amende (reversée à l'hôpital d'Hennebont)
- 20 septembre : le rocher au nord de l'île Saint-Michel prend le nom de Chapeau de Quintrec du nom lieutenant du port
- construction du fort de Mézy à la pointe sud-est du parc de l'Enclos

1693

- 20 janvier : ordre du roi de donner le nom de Triomphant au vaisseau de premier rang de 96 canons en construction à Lorient
- 27 janvier : ordonnance royale arrêtant la composition des vaisseaux Le Brave, Le Sans-Pareil et L’Indien en armement au port de Lorient, le capitaine de vaisseau de la Caffinière commande Le Brave, le vaisseau Le Sans-Pareil est commandé par de Ferville et le capitaine de vaisseau de Chalais commande le vaisseau l’Indien
- 14 février : Céberet interdit aux cabaretiers de recevoir les officiers mariniers et matelots sans autorisation sous peine d'amende
- 12 septembre : Pierre Dondel consent une nouvelle concession en dehors de l'Enclos située aux appartenances du village de Kervérot
- 27 septembre : Pierre Dondel consent une nouvelle concession en dehors de l'Enclos située aux appartenances du village de Kervérot
- Jean-Baptiste Paris est nommé architecte du Roi en service à Lorient

1694

- 5 mai : ordonnance de police de Céberet obligeant les ouvriers et marchands à démonter leurs logements (composés de matières inflammables) trop près des installations du port sous 15 jours et autorisant les ouvriers du port travaillant ou ayant travaillé pour le roi et les marchands et vivandiers qui en ont la permission particulière à se réinstaller dans le parc l'Enclos à un endroit désigné par Jean Levasseur de Merville (prévôt de la Marine)
- 21 septembre : Le Palmier et l'Intrépide débarquent 700 malades venus de Brest pour être soignés à l'hôpital des convalescents de Lorient par des marins valides servant d'infirmiers
- 8 novembre : Pierre Dondel consent une nouvelle concession en dehors de l'Enclos située aux appartenances du village de Kervérot en face de la grande maison existante
- Construction de deux formes de radoub
- Création des parcs à bois immergés dans l'anse de Caudan à l'emplacement futur de la forme de Lanester

1695

- Clôture de la Corderie
- Création d'une batterie de canons au Kernével
- Prévision de construction des remparts qui ne seront construits qu'à partir de 1744

1696

- 1er janvier : De Mauclerc est promu ordonnateur de la Marine au Port-Louis, en remplacement de Cébéret, nommé Intendant de la Marine à Dunkerque, De Mauclerc était auparavant Commissaire Général à Rochefort
- 19 mai : visite du maréchal Jean d'Estrées, grand capitaine de guerre de la marine de Louis XIV à Antoine Mauclerc

1697

- 12 janvier : départ de Lorient des frégates le Saint-Paul d’Ostende et la Bonne, escortant des flottes marchandes vers Brest et Rochefort, ces flottes avaient fait relâche en rade de Port-Louis 
- 22 janvier : Pontchartrain propose à l’armateur malouin L’Epine-Danican de céder à la Compagnie du Sénégal le vaisseau Le Fingan capturé par les corsaires de cet armateur et arrivé au Port-Louis
- 16 mars : arrivée en rade de Lorient du vaisseau le Saint-Jacques des Victoires (48 canons), commandé par Duguay-Trouin ainsi que trois frégates avec leurs prises de guerre (trois navires hollandais et douze navires marchands)
- 13 avril : essais de charbon en provenance des parages de Nantes

1698

- 1er janvier : ordre du Roi de donner le nom de Hasardeux au vaisseau de 40 canons en construction à Lorient
- 6 janvier : le port de Lorient est inscrit au budget des dépenses de la marine pour l’année 1698 pour la somme de 228 800 livres
- 5 février : essais de boulets rouges au Port-Louis inventés par monsieur de Rougemont
- 18 avril: armement du vaisseau de 44 canons le Pontchartrain commandé par le capitaine Desmonts pour Surate et du vaisseau de 800 tonneaux Princesse de Savoie commandé par le capitaine Le Mayer à destination de Surate
- 4 juillet : arrivée de la frégate anglaise de 120 tonneaux Postillon des Indes avec une faible cargaison de marchandises ne valant que 50 000 livres
- 1er septembre : Création de la Compagnie de Saint-Domingue sur la rive droite du Scorff pour la construction de vaisseaux
- 1er octobre : demande de Pontchartrain à Mauclerc de séparer par des palissades les chantiers de la Compagnie de ceux du Roi
- 17 décembre : décision de construire des bâtiments supplémentaires pour assurer le maintient de la Compagnie des Indes Orientales à Lorient
- 17 décembre : Le sieur de La Verde, ingénieur du roi au Port-Louis, est chargé de dresser un plan et l'estimation de bâtiments nécessaires pour servir les munitions et marchandises, les agrès et apparaux des vaisseaux du roi soit au Port-Louis, à L'Orient ou au-dessus

 

1699

- 5 janvier : naufrage sur la côte de Ploemeur du vaisseau Le Nécessaire appartenant à la Compagnie de la mer Pacifique commandé par le capitaine Labat, plusieurs marins de son équipage perdent la vie
- 20 février : appareillage du Maurepas, navire de 500 tonneaux commandé par la capitaine Fauchon et de la Toison d'Or pour les Indes
- 1er mars : transmission au roi Louis XIV du projet complet pour la construction d'un arsenal et d'une ville à Lorient par l'ingénieur Traverse qui a remplacé de La Verde
- 20 mai : Lettre de Jérôme Phélypeaux de Pontchartrain annonçant l'approbation du roi au projet d'un arsenal séparé de l'enclos de la Compagnie des Indes et d'une ville à construire
- 16 juin : achat d'un terrain de 20 hectares sur la rive droite du Scorff par Nicolas Charmoy de Keranguen, directeur de la Compagnie de Saint-Domingue à Pierre Dondel du Faouëdic, sénéchal de Vannes
- 29 juillet : Dépêche de Jérôme Phélypeaux de Pontchartrain informant que les terrains de Pierre Dondel à acquérir par le roi pour implanter la ville en dehors de l'Enclos, seront revendus à son profit aux habitants