1790 - 1799

1790

- 15 janvier : élection de monsieur Le Conte en qualité de nouveau président du comité permanent et mise en place au plus vite des décrets sur la nouvelle municipalité
- 24 janvier : élection de la première municipalité de la commune de Lorient, le sieur Le Cointe est élu maire
- 31 janvier : cérémonie de l'installation de la nouvelle municipalité et établissement de la municipalité
- 11 février : annulation du feu de joie prévu le 14 février pour la cérémonie célébrant la première constitution française
- 14 février : procès-verbal et cérémonie de prestation de serment civique à la première constitution française, le recteur Brossière et ses vicaires prêtent serment à la constitution de la République
1er mars : parution de la Feuille Hebdomadaire de la ville de Lorient imprimée par M. Baudoin
- 9 mars : décision d'assujettir tous les citoyens lorientais au service militaire pour assurer le bon ordre et la tranquillité
- 24 mars : transport de la Foire de Pâques sur la place Royale, elle se tenait avant place Saint-Louis
- 27 mars : décret portant suppression de la franchise du port de Lorient
- 11 avril : transfert de l'administration de la paroisse à la communauté de ville, les deux organes politiques se confondant
- 22 avril : création par Chaurey d'une manufacture de porcelaines sur les bords du Scorff au lieu-dit le Bois du Blanc
- 7 mai : recensement de la population, 15 339 habitants et nouvelle division de la ville en 4 sections
- 25 juillet : émission d'un décret qui fixe à Lorient et à Toulon les retours des bateaux provenant d'Inde
- 2 août : inauguration de la Bourse à l'hôtel des ventes par le maire et projet de règlement de la Bourse
- 13 août : transfert de l'administration de la Fabrique de Saint-Louis au Département suite à la fin du mandant des derniers marguilliers
- 14 août : suppression du privilège de la compagnie des Indes
- 31 août : projet d'établissement d'une maison des frères des écoles chrétiennes
1er septembre : création de la Société des Amis de la Constitution chez monsieur Dubois, receveur général des fermes, présidée par Esnoul, et avec pour secrétaires Le Coat et Herveaux
- 8 septembre : reprise des activités du corps politique de la paroisse, la municipalité n'ayant qu'un droit de surveillance et non d'administration directe de la paroisse et nomination de Marq, marguillier
- 11 septembre : salle accordée à l'Hôtel de ville pour des leçons de physique dispensé par Damoreau, un professeur ambulant de physique expérimentale
27 novembre : le recteur de Quéven refuse la proposition de Ploemeur de lui rattacher les villages de Keryado et Saint-Armel
- 30 novembre : décret qui établit à Lorient un tribunal de commerce
- 14 décembre : nomination du premier juge de paix (Pierre Tenaud) et formation du bureau de paix
- 18 décembre : Installation du tribunal de paix
(tribunal de district) dans la Maison commune
- Création d'une section de sapeurs-pompiers civils

- Réquisition du château de Tréfaven pour servir de bagne destiné aux délits militaires (1790 - 1836)
- Le club des Amis de la Constitution quitte l'hôtel des Fermiers généraux pour la chapelle de la Congrégation
- Transformation du magasin des ventes de la Compagnie des Indes en caserne
- L'amiral Thévenard fait analyser l'eau des puits de la tonnellerie, de la fontaine de Caudan, de la grande porte et de la belle fontaine

1791

- 13 février : Garde Nationale porte secours à Vannes menacée par une insurrection des campagnes 
- 21 mars : directoire du département du Morbihan demande à la paroisse un mémoire sur sa situation financière afin d'obtenir l'achèvement des travaux de l'église aux frais de l'Assemblée Nationale et du Trésor public
- 2 avril : épuisement de la Caisse de Bienfaisance et arrêt de la distribution du pain
- Avril : 500 ouvriers de l'arsenal se rendent à l'hôtel de ville pour protester contre les retards dans le versement des salaires
- 16 mai : envoi à l'Assemblée nationale d'un paquet provenant de l'assemblée coloniale de Pondichéry en Inde et un autre paquet provenant de l'assemblée nationale de l'île de France remis par les vaisseaux Lambert et Condé
- 31 mai : projet de remplacement des Soeurs de la Sagesse, chargées de l'administration de l'Hôtel-Dieu, et qui s'apprêtent à renoncer à leur charge et refuse l'arrivée d'un prêtre constitutionnel 
- 3 juin : la Garde nationale de la Porte royale. empêche de laisser entrer en ville sans permission tout soldat du 9e Régiment d'infanterie en garnison au port
- 22 juin : décès du maire de Lorient, Jean-Jacques le Cointe
- 28 juin : les administrations du District délèguent leurs pouvoirs à la Municipalité
- 18 juillet : Louis-François Galabert, élu Maire de Lorient suite à la convocation des assemblées primaires
- 28 juillet :
rattachement du faubourg de Kerentrech (Ploemeur) au district de Lorient ainsi que les lieux-dits de Kernel (Carnel) et de Kergroas (Kergroise)
- 9 août : installation du bureau et du receveur des contributions dans un appartement à l'Hôtel de Ville
- 15 août : les soeurs de la Sagesse de l'Hôtel-Dieu sont remplacées par 13 filles laïques sites "Dames de l'Hôtel-Dieu"
12 septembre : loi portant circonscription du canton de Lorient, érection de Saint-Christophe en paroisse
- 13 septembre : nomination du premier greffier du tribunal municipal de police correctionnelle (Jacques-Olivier Renault)
21 septembre : Lorient instituée port militaire
- 9 octobre : cérémonie de la proclamation de la Constitution
- 18 octobre : un buste du comte de Mirabeau (mort le 2 avril) donné par le Sieur Montalant fils, il sera placé dans la salle du Conseil
- 14 novembre : Louis-Marie Dusaulchoy élu maire aux élections des assemblées primaires après le refus de Galabert
- Vente du couvent des Ursulines à Hennebont et du couvent des Récollets à Port-Louis

1792

- 10 janvier : tableau de la déclaration des droits de l'homme offert par monsieur Jourdanet, officier municipal, au conseil municipal qui décide qu'il sera exposé dans la salle du conseil à perpétuité
- 17 janvier :installation des juges du tribunal de commerce
- 28 janvier : augmentation importante du nombre d'enfants trouvés, le conseil décide que les matrones ne seront plus autorisées à faire des déclarations de grossesse
- 9 février : le juge Maurice Toussaint Maujouan vend les terrains du domaine du manoir du Bourgneuf à Armand Marie Ranfrai-Majonière
- 5 mars : embargo provisoire sur les navires chargés de coton et de laine pour l'étranger
- 8 mars : Jean Joseph Largoux nommé capitaine du port 
- 15 mars : revue générale des officiers de la Marine au port de Lorient en présence du Prince Louis-Philippe-Joseph, duc d'Orléans
- 30 avril : promulgation par le conseil de la loi portant déclaration de guerre contre le Roi de Hongrie et de Bohême
- 12 mai : le conseil décide que toutes les charrettes publiques servant au transport journalier sur le port et dans l'enceinte de la ville porteront une plaque en fer blanc avec un numéro
- 10 juin : publication d'un mariage mixte à la chapelle de l'Hôtel-Dieu, servant d'église paroissiale
- 17 juillet : l'arbre de la Liberté planté dans le faubourg de Kerentrech par les citoyens de la paroisse Saint-Christophe
- 18 juillet : réunion du conseil et de toutes les troupes place de la Fédération au pied de l'arbre de la liberté pour annoncer que la patrie est en danger
- 3 août : départ de la Compagnie des Chasseurs volontaires nationaux de Lorient escortée par la compagnie de Dragons nationaux jusqu'à Hennebont
15 septembre : massacre du négociant et officier municipal de Lorient Jean Louis Gérard accusé de trafic d'armes en faveur des royalistes de Saint-Domingue
- 14 octobre : évacuation et restitution au commerce des magasins du Port servant actuellement de casernes à l'artillerie coloniale
- 15 octobre : Seul le conseil peut donner l'ordre d'élargir (écartèlement) des prévenus et les arbitraires du commissaire du Roi ne peuvent en faire faire à son insu
- 31 octobre : registres paroissiaux transférés de l'église à la maison commune
- 2 novembre : l'argenterie des églises mise sous la main de la Nation, détail de l'argenterie de Saint-Louis
- 28 novembre : installation d'un nouvel arbre de la Liberté sur la place d'Armes du Port
- 4 décembre : fête civique sur la place du Port en présence du Conseil municipal invité par les canonniers nationaux, l'artillerie coloniale et la garnison du port
- 10 décembre : Jean-Jacques Trentinian élu maire après le refus d'Esnoul
- 11 décembre : installation du citoyen Lasalle, curé de la paroisse Saint-Christophe
- 16 décembre : retour de la compagnie de Chasseurs de Lorient
- 19 décembre : installation et organisation d'un tribunal de police municipale
- 20 décembre : arrivée de la frégate de la République la Sémillante (commandée par De Bruix) dans la rade de Port-Liberté en provenance de Port au Prince
- 22 décembre : l'Hôtel-Dieu est rebaptisé et devient l'hospice de l'Humanité
- 31 décembre : recensement de toutes les armes appartenant à la Nation, chaque citoyen de la ville armé sera responsable du bon état de son fusil
- L'administration de guerre s'accapare le terrain de l'ancien cimetière de Kervérot pour en faire un parc d'artillerie
- Le château de Tréfaven devient un bien national

1793

- 7 janvier : décision d'accorder aux mères pauvres  la priorité pour nourrir leurs enfants sur les nourrices étrangères
- 13 janvier : décret qui ordonne à Lorient d'armer quatre vaisseaux 
de 74 canons, trois frégates, trois corvettes et sept unités plus légères (l’Audacieux, le Jean Bart et le Trajan, la frégate la Nymphe, l’aviso le Larck et les flûtes le Dromadaire, la Société, le Suffren et le Tigre
- 17 janvier : arrivée du 1er régiment du corps royal d'artillerie des colonies
- 22 janvier : le corps politique de la paroisse cesse toutes ses fonctions et les comptes du marguillier sont remis aux officiers municipaux en application de la loi du 19 août 1792
- 25 janvier : décret réglementant les appointements et la solde des employés civils de la Marine
- 29 janvier : demande de création d'une compagnie de pompiers pour une meilleure vérification de l'état des pompes
- 1er mars : déclaration de guerre de la France à l'Espagne
- 13 mars : la Convention appelle 300 000 hommes, répression du soulèvement des campagnes contre cette levée
- 19 mars : sécurité publique pendant l'insurrection, les femmes et les enfants invités à ne pas venir à la Maison commune
- 22 mars : réquisition aux citoyens aisés de fournir leurs habits pour le contingent de Lorient
- 29 mars : ordre de départ des vaisseaux le Jean Bart et le Trajan pour rejoindre l’armée navale qui se constitue à Brest
21 avril : incendie volontaire des magasins généraux et de la voilerie du port qui dure 3 jours
- 28 avril : le Comité de Salut public demande l'établissement d'une police dans les ports
5 juin : levée d'un contingent de citoyens pour aller protéger la Convention contre les excès des sans-culottes parisiens
- 6 août : le conseil décide de faire venir du bois de la forêt de Carnac nécessaire à la fabrication de 40 000 palissades pour les fortifications de Lorient et Port-Liberté
- 10 août : célébration de la Fête de l'unité et de l'indivisibilité de la République
- 22 août : arrivée de 300 forçats au bagne de Lorient (situé dans le château de Tréfaven) en provenance de Brest
- 23 août : la municipalité de Lorient dénoncée aux Jacobins pour ne pas avoir respecté le décret empêchant les exportations de produits
6 septembre : la Convention montagnarde décrète l'arrestation du maire Jean-Jacques Trentinian pour complicité avec l'insurrection fédéraliste
- 18 septembre : recensement de la population, 20 656 habitants
- 11 octobre : décret qui supprime la Compagnie des Indes et réquisitionne les marchandises et les navires, le tout est estimé à 28 544 000 livres, les directeurs de la compagnie sont emprisonnés, certains sont guillotinés
- 21 octobre : destitution du conseil général de Lorient par le représentant du peuple Tréhouard
- 23 octobreJean-Jacques Duquesnel nommé maire de Lorient
- 3 novembre : fête sanculottique destinée à la réinstallation solennelle de la municipalité révolutionnaire
- 3 novembre : décision du transfert du tribunal criminel de Vannes à Lorient ainsi que des prisonniers qui doivent y être jugés
- 4 novembre : organisation de la réquisition de la première classe pour former le Bataillon de l'Espérance de la Patrie
- 8 novembre : ordre à tous les citoyens de la première classe de partir pour Hennebont et peine contre ceux qui seront en retard
- 13 novembre : réquisition de toutes les toiles existantes en ville, pour tous les draps de toute nature, pour le travail des chemises ainsi que tous les habits d'ordonnance, fusils, sabres, gibernes, chevaux et voitures
- 19 novembre : réquisition de chasse-marées pour le transport des bois de corde provenant de l'émondage des palissades
- 21 novembre : ordre de vider la chapelle de la Congrégation en vue de l'installation du tribunal criminel (ou révolutionnaire)
- 23 novembre : réquisition de tous les menuisiers répartis aux travaux du tribunal révolutionnaire et du Bureau des classes
- 1er décembre : Installation du tribunal criminel dans la chapelle de la Congrégation
- 12 décembre : le prêtre réfractaire Olivier Le Fellic est guillotiné à midi et quart sur la place de la Montagne (actuelle place Alsace-Lorraine) après avoir été fait prisonnier avec Videlo, recteur de Bubry
- 12 décembre : un chirurgien pris sur un corsaire anglais les armes à la main contre la Patrie est guillotiné à 18h00 sur la place de la Montagne
- 13 décembre : usage des cartes à jouer anciennes portant les effigies royales est aboli
- 17 décembre : réquisition de tous les citoyens du Bataillon de l'Aisne et les veufs sans enfants ou célibataires de 18 à 40 ans pour s'opposer aux brigands à Châteaubriand
- 28 décembre : demande faite aux citoyens de fermer les portes donnant sur la rue à dix heures du soir

1794

- 6 janvier : instauration du droit de préemption exercé sur tous les souliers existant actuellement dans les différents dépôts, magasins, ateliers et boutiques
- 19 janvier : fête de la Raison, fête civique et religieuse
- 21 janvier : réquisition de tous les charpentiers du département pour le Port pour la construction de vaisseaux
- 29 janvier : célébration de la Fête du Décadi (dimanche) à Kerentrech au pied de l'arbre de la Liberté
- 5 avril : formation d'un atelier pour la réparation des armes
- 29 avril : célébration de la fête de l'Egalité au Temple de la Raison
- 20 mai : fête organisée par la Marine pour l'inauguration du pavillon républicain
- 12 août : arrêté du District portant réquisition de toutes les voitures de la commune pour les envoyer à Hennebont
- 14 août :  organisation de la seconde réquisition des défenseurs de la patrie par arrêté du District
- 20 septembre : la Maison d'Arrêt près du rempart utilisée comme Maison de Justice
- 2 octobre : réquisition de 30 hommes de troupe de ligne pour transférer 33 criminels de la Maison d'arrêt à la prison criminelle
- 9 novembre : recensement de la population, 27 034 habitants
- 15 novembre : le conseil décide que les noms, surnoms, âge et profession de tous les Lorientais seront affichés à l'extérieur, et en caractères lisibles, de leurs maisons
- 21 novembre : décision du Comité de Salut Public d'ouvrir un bagne à Lorient dans l'enceinte de l'arsenal
- 25 novembre : Jean Sigismond Garnier nommé maire de Lorient
- 31 décembre : arrêté stipulant le transfert du tribunal criminel à Vannes

1795

- 5 janvier : Pennetreau, nommé ingénieur-constructeur en chef du Port de Lorient
- 9 février : arrêté du District qui autorise la municipalité à réduire la consommation de pain des habitants de cette commune à une 1/2 livre par jour
- 16 avril : tentative d'évasion de 4 prisonniers de la maison d'arrêt qui avaient fait un trou dans le mur de leur cellule
- 23 avril : le commandant de la force armée fait battre la générale des troupes de ligne et de la garde nationale place de la Liberté pour la pacification avec les Chouans et avec la Prusse
- 8 juin : attaque par une division anglaise d'un convoi en partance pour Groix
- 20 juin : départ des prisonniers auteurs de la révolte du Port de Lorient pour le tribunal criminel de Vannes
23 juin : bataille navale entre les navires anglais de l'amiral Vence et la division anglaise Cornwallis et l'armée navale républicaine aux abords de Groix, les Anglais dispersent la flotte du vice-amiral Villaret-Joyeuse (perte des 3 vaisseaux l'Alexandre, le Formidable et le Tigre) et permettent le débarquement des émigrés à Quiberon
- 24 juin : l'escadre anglaise arrive dans le port de Lorient
- 27 juin : arrivée à Lorient de réfugiés fuyant les lieux où les Anglais sont descendus
- 1er juillet : installation du district d'Hennebont, réfugié à Lorient, dans la maison de lecture
- 3 juillet : les villes de Lorient et Port-Liberté déclarées en état de siège et menacée par l'arrivée de 8000 hommes de l'escadre anglaise en provenance de Carnac (victoire remportée sur les Anglais et les Chouans le 4 juillet)
- 31 juillet : rétablissement du tribunal militaire criminel qui s'installe dans les même locaux que le tribunal du District
- 6 août : élection des officiers de la Garde nationale des cantons de Merville et Kerentrech
- 18 août : organisation en compagnie des jeunes citoyens de Lorient âgé de 12 à 16 ans
- 3 septembre : assassinat du juge de paix, Cordé, par les brigands
- 20 novembre : Jean-Jacques Trentinian nommé administrateur municipal
- Une demi-brigade de trois bataillons de l'artillerie de Marine affectée à Lorient
- La chapelle de la Maison de la Miséricorde se transforme en salle de malades et abrite 482 convalescents dont 324 à la charge de la Maison de la Miséricorde et 158 à la charge du ministère de la Marine et de la Guerre

1796

- 16 février : rétablissement de l'atelier d'armes
- 22 février : ordre du général Quentin de mettre Lorient en état de siège
- 30 mars : organisation de la fête de la Jeunesse pour l'exécution de la loi sur l'inscription civique, l'armement des jeunes de plus de 16 ans, la récompense accordée aux jeunes qui se sont distinguées dans les écoles nationales
- 29 avril : célébration de la fête des époux place de la Nation où un autel sera élevé
- 29 mai :
célébration de la fête de la reconnaissance et des victoires, appelée couramment fête de la Victoire
- 28 juin : célébration de la fête de l'agriculture place de la Liberté où un autel à la patrie a été élevé, organisation d'un bal
- 18 juillet : Lapotaire, commissaire du Directoire exécutif, propose un plan d'élévation d'édifices devant l'église (la maison commune, la bourse, le tribunal de commerce, le tribunal de police correctionnelle, le bureau des juges de paix, les prisons, les maisons d'arrêt, les corps de garde, un local pour les archives papier et les registres, une halle)
- 12 août : ordre du Ministre de l'intérieur pour imposer aux citoyens logés dans la première enceinte du Port de loger des militaires
- 15 août : levée de l'état de siège à Lorient
-
18 août : ouverture du bagne situé au sud du magasin des ventes (bâtiment ouest du futur dépôt des équipages)
-
21 août : arrivée de 300 forçats venant du bagne de Brest escortés par une troupe d'artillerie de Marine, les forçats étaient utilisés pour assurer les travaux portuaires, déchargement des caboteurs, taille des pierres, travaux de maçonnerie
- 8 novembre : le contre-amiral et ministre de la Marine, Dalbarade, nommé commandant du port, obtient de Paris de faire fermer la petite porte de l'arsenal rue du Lycée à cause des vols
- 29 décembre
nomination de la commission du Bureau de Bienfaisance

1797

- 6 janvier : prix des places du spectacle fixés par arrêté
- 27 janvier : organisation de 200 compagnies de vétérans nationaux
- 28 mars : Louis-Toussaint Archin nommé président du bureau de l'administration municipale
- 28 juillet : arrêté de l'administration départementale obligeant les artistes à jouer les décades et fêtes nationales
- 17 et 18 septembre : réorganisation de l'administration municipale et nomination du président de l'administration, Jean-Pierre Jaffré
- Chapelle de la Miséricorde sert d'église paroissiale pendant les travaux de l'église Saint-Louis jusqu'en 1821

1798

- 6 janvier : naissance de l'actrice de théâtre Marie-Amélie Thomase Delaunay plus connue sous le nom de Marie Dorval (nom de son époux)
- 7 janvier : le Département demande au conseil de remplacer les arbres de Liberté qui ont été détruits par la guerre 
- 9 janvier : fête célébrée à l'occasion de la plantation d'un nouvel Arbre de Liberté et de la proclamation du Traité de Paix avec l'Empereur
- 21 janvier : fête de l'anniversaire de la juste punition du dernier roi des Français
- 20 mars : décharges d'artillerie à l'occasion de la fête de la Souveraineté du Peuple
- 18 juillet : arrivée de 200 forçats de Brest au bagne de Lorient sous la conduite de 70 canonniers
- 27 août : fête de la vieillesse
- 19 septembre : Lorient mise en état de siège

1799

- 20 avril : installation du bureau de l'administration municipale présidé par Jean-Pierre Jaffré
- 9 mai : suppression du troisième tribunal de Paix du Canton de Lorient sur décision de l'administration centrale du Département
- 26 juin : arrivée en provenance de Bordeaux du navire La Confiance avec 310 hommes pris à la Martinique
- 16 août : naissance à Lorient du Capitaine Lefort, capitaine de la marine marchande et inventeur des feux de route