70 origamis pour la paix

Une création de Catherine Guyon, lorientaise

70 grues en papier en référence à la légende des 1000 grues

Grues en papier
Grues en papier



La légende des mille grues est une légende originaire du Japon
, qui raconte que si l'on plie mille grues en papier dans l'année, retenues ensemble par un lien, on peut voir son vœu de santé, de longévité, d'amour ou de bonheur exaucé.
La guirlande des mille grues est devenue un symbole mondial de paix depuis l'histoire de Sadako Sasaki et les gens peuvent en déposer dans les temples ou jardins de prières (notamment à Tokyo et Hiroshima). Ces origamis sont alors laissés aux éléments comme des messages.






Sadako Sasaki est devenue, grâce à ses grues en papier, une icône de la paix. Sadako avait deux ans lors de l'explosion de la bombe à Hiroshima. Alors qu'elle n'avait pas été blessée lors du bombardement, en 1954, les médecins lui diagnostiquèrent une leucémie qui l'emporta le 25 octobre 1955. Encouragée par sa meilleure amie, elle décida de confectionner mille grues en origami, espérant que les dieux lui permettraient de guérir. Elle réussit à en plier 644. Après sa mort, ses camarades de classe finirent de plier les mille grues et continuèrent cette activité afin de collecter de l'argent en provenance des écoles japonaises pour construire une statue en l'honneur de Sadako et de tous les enfants frappés par la bombe atomique.
Ce monument a été construit dans le parc du Mémorial de la Paix à Hiroshima. La statue principale représente Sadako Sasaki tenant une grue.

Des milliers d'origamis du monde entier y sont déposés quotidiennement, symbolisant le souhait d'un monde sans guerre nucléaire.
Sous la structure, une grue en bronze fonctionnant comme un carillon à vent et une cloche de la paix traditionnelle ont été offerts par le lauréat du prix Nobel en physique Hideki Yukawa.

Projet réalisé par Catherine Guyon, Lorientaise.