Le Centenaire

Les commémorations de la Grande Guerre à Lorient

Le Centenaire de la Grande Guerre est l'occasion de mettre en place un ensemble de manifestations afin de souligner l'importance de l'événement à l'échelle nationale et locale. Cette commémoration qui concerne toute la société, s'enracine dans d'innombrables mémoires familiales, c'est pourquoi elle est portée par plusieurs acteurs.

A Lorient, les projets élaborés multiplient les manières de prendre en compte l'histoire et d'en restituer la mémoire. Ils ont en commun l'objectif de partager et transmettre cette mémoire collective plus particulièrement aux jeunes générations. L'objectif est de faire du Centenaire un projet participatif à l'échelle de toute la ville.

Une étude sur les poilus lorientais morts à la guerre, menée par Patrick Bollet, est à l'origine du projet porté par les Archives. Il a été l'occasion de réaliser un collectage de témoignages, de documents et d'objets auprès de la population du Pays de Lorient et ainsi compléter les fonds des Archives de Lorient. Ce travail aboutit à l'édition d'un ouvrage et à la réalisation d'une exposition " La Grande Guerre des Lorientais ", qui comporte en outre un volet artistique : des œuvres de Marc Vioulès, en hommage à son grand-père, Joseph Julé, dernier poilu lorientais. L'exposition sera aussi animée par des séquences audiovisuelles : histoire de la transmission des objets, témoignages. L'exposition est accompagnée d'un cycle de quatre conférences, de lectures d'archives et de correspondances, d'une résidence d'artiste.

Conjointement, les établissements scolaires de la ville réalisent des travaux de recherche et participent à des ateliers dirigés par le service de l'animation de l'architecture et du patrimoine. L'objectif est d'impliquer les élèves dans une recherche des traces de la guerre dans leur famille ou proches ou de se transporter dans la vie d'un enfant à Lorient entre 1914 et 1918. Une mise en correspondance est en outre proposée avec des écoles de la ville parrainée par Lorient dans les Vosges, Raon-L'Etape. Des visites de ville sont élaborées, toujours par le SAAP, sur le thème de la guerre, incluant le cimetière de Carnel, en particulier la tombe de l'aviateur Marc Pourpe, spécialement restaurée.

L'Ecole de musique et de danse participe au Centenaire par une représentation de l'ensemble instrumental et des chœurs d'enfants : sous réserve du nombre de musiques et chansons travaillées(salle ou lieu à déterminer). Elle accompagne également le vernissage de l'exposition des Archives. Une représentation d'un spectacle de Didier Helleux d'après les lettres à Lou de Guillaume Apolinaire est également donnée à La Balise, en partenariat avec la médiathèque et la maison de quartier de Kervenanec, ainsi que la direction de la culture. Des ateliers d'écriture musicale sont aussi projetés. Un spectacle " Femmes sur le fil " est aussi intégré dans la programmation 2014-2015, il s'appuie sur des documents d'archives.

L'Ecole d'art propose aux étudiants, sous la direction de Pierre Collin, un travail sur le thème de la mémoire et de la guerre ou des réalisations de gravures à partir de portraits de poilus lorientais. L'auteur de bande dessinée Vincent Fortemps, qui a travaillé sur le thème de la guerre, en particulier l'album Par les Sillons en 2010, et participé à la scénographie d'expositions de Tardi, accompagne les étudiants dans leurs réalisations. Les travaux seront présentés à l'Hôtel Gabriel parallèlement à l'exposition " La Grande Guerre des Lorientais "

La Médiathèque organise deux conférences, l'une sur les femmes pendant la Grande Guerre, l'autre sur les fusillés pour l'exemple et un atelier jeune public autour de la carte postale de guerre. Le mois du film documentaire sera axé sur la Grande Guerre et un atelier d'écriture est projeté à la médiathèque de Kervenanec.

Le Théâtre de Lorient est associé par les ateliers du CDDB de Chloé Dabert. Des correspondances de guerre, issues de la Grande Collecte, feront l'objet de lectures en déambulation dans l'exposition ou en petite forme dans la salle de conférence de l'Hôtel Gabriel. Elles pourraient également accompagnées des restitutions d'ateliers d'écriture musicale.

Un site Internet dédié, administré par le service des Archives, soutiendra l'ensemble des manifestations.

Patricia Drénou, juin 2014