9 mai 1917 - 2 Morts pour la France

Démet Gaston-Paul-François

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Sous-lieutenant
Croix de guerre
8e Régiment d’infanterie coloniale  
1895-1917
Armée d’Orient

Né à Nouméa (Nouvelle-Calédonie), le 1er avril 1895, d’Eugène, Louis Démet et de Julie, Marie Moeudé. Recrutement de Lorient. Matricule 20519/457. Classe 1915. Le 28 septembre 1914, il s’engage à Lorient pour la durée de la guerre au 1er régiment d’artillerie coloniale. Le 9 janvier 1916, il passe au 9e régiment d’infanterie coloniale et entre au Centre d’instruction des élèves aspirants à Saint-Cyr. Officier, il est affecté le 26 octobre 1916 au 8e colonial à Salonique. Le 26 décembre 1916, le régiment se met en route pour Monastir et s’empare le 15 mars 1917 du village de Kir-Klina. C’est ensuite la Boucle de la Cerna qui attend le 8e colonial. Dans cette région montagneuse, il a pour mission de s’emparer de la tranchée Jekof « constituée par trois masses rocheuses, à parois presque verticales, reliées entre-elles par des tranchées et des boyaux et appelées de la droite à la gauche : Piton I, Piton II, Piton III.[1] » Ces derniers sont de véritables forteresses aux créneaux garnis de mitrailleuses et protégées par un réseau dense de fil de fer. Le 9 mai, les troupes se lancent courageusement à l’assaut des pitons rocheux mais les mitrailleuses ennemies rendent la mission impossible et déciment les hommes. Lors de cette opération, le régiment fait état de : « 6 officiers et 170 hommes blessés ; 1 officier et 37 hommes disparus ; 7 officiers et 75 hommes tués. » C’est le cas du sous-lieutenant Gaston Démet tué à 6 h 30 à l’ennemi lors de la bataille de la Boucle de la Cerna à Makovo (Serbie), le 9 mai 1917 à l’âge de 22 ans. Il est inhumé au cimetière militaire de Bitola (Monastir) en Macédoine. Tombe n° 4204. Une messe de requiem est célébrée pour le repos de son âme en l’église Sainte-Anne d’Arvor, le lundi 9 juillet 1917. Il habitait 41 rue Pérault à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives du lycée et de l’église Sainte-Anne d’Arvor à Lorient et sur le mur de clôture du mémorial de Sainte-Anne d’Auray dans le Morbihan.


[1] Historique du 8e Régiment d’infanterie coloniale.

Le Maréchal Pierre-Marie

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
37e Régiment d’infanterie coloniale
1896-1917
Armée d’Orient
Disparu au combat

Né à Lorient, le 15 avril 1896, de Julien Le Maréchal, journalier et de Marie, Anne Le Pestipon. Recrutement de Lorient. Matricule 12587/628. Classe 1916. Le 8 avril 1915, il est incorporé au 2e régiment d’infanterie coloniale et passe le 18 avril 1916 au 37e colonial. Il disparaît au combat lors de la bataille de la Boucle de la Cerna (Serbie), le 9 mai 1917 à l’âge de 21 ans. Il habitait 110 rue de Merville à Lorient.