3 mai 1917 - 1 Mort pour la France

Le Roux René-Marie

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Matelot de 3e classe charpentier
Médaille militaire
Croix de guerre
9e Batterie de canonniers marins du Nord  
1895-1917

« S’est toujours distingué par son dévouement actif et sa parfaite bravoure. Tué glorieusement à sa pièce en action sous le bombardement ennemi, le 3 mai 1917. » Citation à l’ordre du régiment.

Né à Lorient, le 28 juillet 1895, de René, Marie, Pierre Le Roux, jardinier et de Marie, Joseph Dacquai. Matricule 277773. Classe 1915. Il est tué à l’ennemi sur le front de mer de Nieuport en Belgique, lors de la destruction par explosion de l’ouvrage « Lorraine », le 3 mai 1917 à l’âge de 21 ans. L’ouvrage « Lorraine » formé d’une casemate bétonnée et armée de deux canons est chargée d’assurer la sécurité de la côte. Cette destruction provoque la mort de 17 soldats. Une messe est dite pour le repos de son âme en l’église Saint-Brigitte de Merville, le mercredi 23 mai 1917. Sa dépouille mortelle est rapatriée le dimanche 21 mai 1922 à Vannes puis à Lorient. Ses obsèques sont célébrées en l’église Sainte-Brigitte de Merville, le mardi 23 mai 1922, suivies de l’inhumation au carré militaire du cimetière de Carnel. Carré 50 bis - Tombe n° 116. Il habitait 47 avenue de Carnel à Lorient. Son nom figure sur la stèle commémorative de l’école Saint-Joseph[1].


[1]  Le 9 décembre 1917, l’Association amicale des anciens élèves de l’école Saint-Joseph informe leurs camarades qu’une messe sera dite en la chapelle de l’école, rue Dupleix, pour le repos de l’âme de René Le Roux.