2 mai 1917 - 3 Morts pour la France

Conan Louis-Marie

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Sergent mitrailleur
288e Régiment d’infanterie territoriale  
1880-1917

Né à Saint-Tugdual (Morbihan), le 26 décembre 1880, de Julien Conan et de Marguerite Le Guennec. Recrutement de Lorient. Matricule 10731bis/990. Classe 1900. Cet employé des tramways à Lorient est tué à l’ennemi par éclat d’obus à la ferme des Marquises à Wez (Marne), le 2 mai 1917 à l’âge de 36 ans. Il est inhumé à la nécropole nationale de Sillery dans la Marne. Tombe n° 2259. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Sainte-Anne d’Arvor, le vendredi 1er juin 1917. Il habitait 23 rue Docteur Villers à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Sainte-Anne d’Arvor et sur le livre d’or de la Compagnie des tramways électriques de Lorient.

Lamarre Henri-Pierre-Clément

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
155e Régiment d’infanterie 
1896-1917

Né à Quimperlé (Morbihan), le 29 février 1896, de Michel, Henry Lamarre et de Marie, Louise, Joséphine Tanguy. Recrutement de Lorient. Matricule 16433/58. Classe 1916. Il est tué à l’ennemi au boyau de la Louve à Gernicourt (Aisne), le 2 mai 1917 à l’âge de 21 ans. Il habitait 22 rue du Morbihan à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis.

Quéméner Yves-Juvénal

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Quartier-maître chauffeur
Chalutier Keryado
1881-1917
Disparu en mer

Né à Le Moustoir (Côte-du-Nord) le 31 octobre 1881, de François, Louis, Marie Quéméner, laboureur et de Marie, Jeanne Herviou, ménagère. Recrutement de Lorient. Matricule 740. Classe 1911. Il disparaît en mer à l’âge de 35 ans, lors du naufrage du chalutier Keryado, torpillé le 2 mai 1917 par le sous-marin allemand UC-72 lors d’un convoyage de voiliers de La Rochelle-La Pallice à Belle-île-en-Mer dans le Morbihan. Un service funèbre pour le repos de son âme est célébré en l’église Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle de Kerentrech, le mardi 15 mai 1917. Il habitait la rue de Brest à Lorient. Le chalutier Keryado est réquisitionné le 18 mai 1915 à Lorient comme patrouilleur-auxiliaire et affecté à la division des patrouilles de Gascogne (5e escadrille). Il est torpillé et coulé le 2 mai 1917 à l’île d’Yeu en Vendée par le sous-marin allemand UC-72 et cité à l’ordre de l’armée : « Le dragueur[1] Keryado a été torpillé par un sous-marin, le 2 mai 1917 alors qu’il escortait un convoi de voiliers. Tout l’équipage a péri sauf un homme.»


[1] Il est curieusement qualifié de dragueur dans la citation parue au JO du 15 octobre 1919.