16 mai 1917 - 7 Morts pour la France

Brenner Édouard-Louis-Marie

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
Médaille militaire
Croix de guerre avec étoile de bronze
76e Régiment d’infanterie  
1893-1917

« Brave soldat, courageux et dévoué, qui s’est fait remarquer par sa belle conduite au feu. Mort glorieusement pour la France le 16 mai 1917 à Juvincourt. »

Né à Beuzec-Conq (Finistère), le 16 août 1893, de Jean, Michel Brenner, marchand forain et de Renée Fichou, ménagère. Recrutement de Lorient. Matricule 9213/3123. Classe 1913. En octobre 1914, il est affecté au 76e régiment d’infanterie. Il est tué à l’ennemi à Juvincourt (Aisne), le 16 mai 1917 à l’âge de 23 ans. Il est inhumé à la nécropole nationale Beaurepaire à Pontavert dans l’Aisne. Tombe n° 73. Il habitait 41 rue Docteur Villers à Lorient. Son frère François est tué à l’ennemi le 2 août 1917 en Belgique.

Derache Fleury-Jean-Baptiste

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Caporal
307e Régiment d’infanterie  
1888-1917

Né à Avion (Pas-de-Calais), le 27 janvier 1888. Recrutement d’Arras. Matricule 254. Classe 1908. Il est tué à l’ennemi à Laffaux (Aisne), le 16 mai 1917 à l’âge de 29 ans. Il habitait 27 rue de l’Hôpital à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis à Lorient et sur le monument aux morts d’Avion.

Dinam Joachim-Marie

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 1e classe
34e Régiment d’infanterie coloniale
1891-1917
Armée d’Orient
Disparu au combat

Dans les combats du 1er au 20 juillet 1916 a fait preuve en toutes circonstances d’énergie, de sang-froid, de calme. Citation à l’ordre du régiment du 23 août 1916.

Né à Inguiniel (Morbihan), le 17 novembre 1891, de Jean, Marie Dinam, cultivateur et de Marie, Anne Le Pay, cultivatrice. Recrutement de Lorient. Matricule 6988/560. Classe 1911. Ce militaire de carrière disparaît au combat à l’ennemi à Monastir (Serbie), le 16 mai 1917 à l’âge de 25 ans. Son nom figure sur le monument aux morts de Keryado.

Jégo Jean-Louis

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
262e Régiment d’infanterie
1881-1917

Né à Plouay (Morbihan), le 13 juin 1881, de Jean, Louis Jégo, journalier et de Marie, Julienne Philippe, journalière. Il épouse à Quéven (Morbihan), le 12 septembre 1908, Anne-Marie Padellec. Recrutement de Lorient. Matricule 12256/663. Classe 1901. Il est tué à l’ennemi à Vauxaillon (Aisne), le 16 mai 1917 à l’âge de 35 ans. Il est inhumé à la nécropole nationale de Champs dans l’Aisne. Carré 4. Tombe n° 219. Il habitait 12 rue de l’ancienne Salle d’Asile à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis.

Le Dantec Joseph-Marie

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

2e Canonnier servant
2e Régiment d’artillerie coloniale  
1889-1917

Né à Caudan (Morbihan), le 14 mai 1889, de Mathurin Le Dantec, journalier et de Marie, Louise Georget, journalière. Il épouse à Keryado, le 7 février 1914, Philomène Le Friouse. Recrutement de Lorient. Matricule 013382/817. Classe 1909. Il décède de maladie contractée en service à bord du navire hôpital Lafayette en rade de Salonique (Grèce), le 16 mai 1917 à l’âge de 27 ans. Il habitait 15, rue Lesage à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Sainte-Anne d’Arvor.

Lepage Laurent

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Lieutenant
Croix de guerre
262e Régiment d’infanterie  
1882-1917

Né à Pleyben (Finistère), le 14 décembre 1882, de François Lepage, cultivateur et d’Anne Floch, cultivatrice. Il épouse à Lorient, le 11 juin 1913, Marceline, Anne Guégan. Recrutement de Quimper. Matricule 893/3042. Classe 1902. Il est tué à l’ennemi à Vauxaillon (Aisne), le 16 mai 1917 à l’âge de 34 ans. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle de Kerentrech, le mercredi 4 juillet 1917. Il habitait 6 rue Saint-Antoine à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle de Kerentrech.

Loizic Louis-Marie

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Sergent
Croix de guerre
262e Régiment d’infanterie  
1883-1917

« Sous-officier très dévoué et estimé de ses chefs. Son chef de section ayant été tué en plein combat, a pris le commandement et l’a conduit brillamment à l’assaut des tranchées allemandes. » Citation à l’ordre de la brigade du 17 septembre 1916.

Né à Guern (Morbihan), le 24 juillet 1883, de Mathurin Loizic, sabotier et de Mathurine Kebarh, ménagère. Il épouse à Languidic (Morbihan), le 17 novembre 1913, Élise, Marie Le Gal. Recrutement de Lorient. Matricule 17781/2671. Classe 1903. Le 20 août 1914, il est affecté au 262e régiment d’infanterie et se conduit bravement au front. Il est tué à l’ennemi à Vauxaillon (Aisne), le 16 mai 1917 à l’âge de 33 ans. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Saint-Louis, le samedi 9 juin 1917. Il habitait 3 rue du Puits à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis.