24 juin 1917 - 2 Morts pour la France

Brière Yves-Ernest-Francis

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Brigadier
Médaille militaire
Croix de guerre
22e Régiment d’artillerie de campagne  
1897-1917

Né à Lorient, le 15 mars 1897, de Paul, Constant Brière, sous-commissaire de la Marine, chevalier de la Légion d’honneur et de Mathilde, Virginie, Simonne Lehagre. Recrutement de la Seine (2e bureau). Matricule 6186/1039. Classe 1917. Depuis le début du mois de juin 1917, le 22e occupe le secteur de Vailly-sur-Aisne. Les attaques allemandes sont nombreuses et les bombardements incessants. « Le 24 juin, une pluie d’obus toxiques et lacrymogènes tombe toute la nuit. On a signalé notamment 10 000 coups de 15 dans le ravin de Rouges-Maisons où est le 3e groupe. L’aspirant de la 1e batterie étant légèrement blessé, le jeune brigadier Brière, court au poste de secours appeler les brancardiers ; le bombardement redouble ; il n’en revient pas moins vite à son poste dès que les soins sont assurés ; en route, un éclat d’obus le blesse mortellement[1] » à Ostel (Aisne), le 24 juin 1917 à l’âge de 20 ans. Il est inhumé à la nécropole nationale de Loupeigne dans l’Aisne. Tombe n° 224. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis à Lorient et sur le mur de la chapelle commémorative du cimetière militaire français à Loupeigne. Son frère Serge, lieutenant au 89e régiment d’infanterie est tué le 13 juillet 1915 dans la Meuse.


[1] Historique du 22e Régiment d’artillerie de campagne.

Stéphan Jean-Marie-Félix

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

2e Canonnier servant
3e Régiment d’artillerie coloniale  
1879-1917

Né à Ploemeur (Morbihan), le 12 mai 1879, d’Yves, Marie, Henry Stéphan, journalier au port et d’Anne-Marie Kerorgant, cultivatrice. Recrutement de Lorient. Matricule 1488. Classe 1899. Ce militaire de carrière est tué à l’ennemi à Cuissy-et-Gény (Aisne), le 24 juin 1917 à l’âge de 38 ans. Il est inhumé à la nécropole nationale d’Oeuilly dans l’Aisne. Tombe n° 31.