6 septembre 1916 - 2 Morts pour la France

Caignan Auguste-Jean-Marie

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Sous-lieutenant
Croix de guerre
327e Régiment d’infanterie 
1880-1916
Disparu au combat

Né à Caudan (Morbihan), le 16 janvier 1880, de Jean-Marie Caignan, journalier au port et de Marie, Thérèse Jaffré, ménagère. Il épouse à Lorient, le 1er septembre 1904, Aline, Joséphine Coëffic. Recrutement de Lorient. Matricule 183/870. Classe 1900. Il est tué à l’ennemi à la ferme de Lihu (Somme), le 6 septembre 1916 à l’âge de 36 ans. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Saint-Louis, le jeudi 20 mars 1919. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis.

Huet Charles-Marie

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
303e Régiment d’infanterie  
1881-1916

Né à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 22 janvier 1881, de Charles-Marie Huet, ajusteur et de Marie, Joséphine Jourdan. Il épouse à Lorient, le 20 juillet 1912, Marie, Yvonne, Eugénie Bernicot. Recrutement de Rennes. Matricule 14409/2515. Classe 1901. Après Verdun et Rouvrois-sur-Meuse, le 303e prend à la fin du mois de Juin 1916, le train à Ligny-en-Barrois pour la Somme où il occupe le secteur de Lihons. Le 4 septembre, il participe à l’attaque des forces allemandes face à Vermandovillers. « Des combats d’une âpreté inouïe vont se livrer sans interruption avec des bombardements terrifiants. La nuit n’arrête pas la lutte qui se livre surtout à la grenade. De trous d’obus en trou d’obus, nos magnifiques soldats chassent devant eux les Boches qui abandonnent Vermandovillers, une des clefs de la position allemande. Nos pertes sont si cruelles que le régiment est relevé et reformé à Quiry-le-Sec [1] » dans la Somme. Au nombre des morts figure le soldat Charles Huet, tombé glorieusement le 6 septembre 1916, à Vermandovillers à l’âge de 35 ans. Il est inhumé à la nécropole nationale de Lihons dans la Somme. Tombe n° 42. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Saint-Louis, le mercredi 6 décembre 1916. Il habitait 19 rue de l’Assemblée Nationale à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis.


[1] Historique du 303e Régiment d’infanterie.