27 octobre 1916 - 2 Morts pour la France

La Porte Pierre-Florian-Marie

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Enseigne de vaisseau de 1e classe
Chevalier de la Légion d’honneur
Croix de guerre avec palme
Commandant le Patrouilleur auxiliaire « Blanc-Nez »
1894-1916
Mort héroïquement en Mer pour la France

 « Commandant le Blanc-Nez. Mort pour la France à bord de son bâtiment. Avait pris part à de nombreux dragages depuis le début de la guerre, donnant constamment un bel exemple d’énergie, de courage et d’abnégation. »

Né à Toulon (Var), le 22 juillet 1894, de Louis, Marie, Alphonse, Jean Laporte, officier de Marine et de Marguerite Caron. Il entre à l’École navale en 1912 et est nommé enseigne de vaisseau de 2e classe en 1915. Il met toute son énergie au service de son pays et disparaît en mer lors du naufrage du patrouilleur-auxiliaire Blanc-Nez, dragueur de la flottille des chalutiers de la Manche qui saute sur une mine larguée par le sous-marin allemand UC-26 devant Boulogne, le 27 octobre 1916. Il avait 22 ans et habitait 17 rue de la Comédie à Lorient. Il était le fils du contre-amiral Alphonse La Porte[1].


[1] Le contre-amiral La Porte est  né à Lorient, le 26 mai 1859.

Loiret Victor-Mathurin-François

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
Croix de guerre avec étoile d’argent
321e Régiment d’infanterie
1885-1916

« À l’attaque du 24 octobre 1916 est tombé bravement à son poste de combat sous un bombardement des plus violents. » Citation à l’ordre de la division du 7 novembre 1916.

Né à Lorient, le 11 décembre 1885, de Jean, Marie, Victor Loiret, maître vétéran au port et de Marie, Françoise Le Golvan. Il épouse à Lorient, le 5 avril 1910, Marie, Hélène Le Bolay. Recrutement de Lorient. Matricule 1290. Classe 1905. Le 3 août 1914, il est mobilisé au 62e régiment d’infanterie et est sérieusement blessé le 7 avril 1915 au combat de Riaville dans la Meuse. Rétabli, il retourne au front avec le 321e d’infanterie et décède de ses blessures de guerre à Douaumont (Meuse), le 27 octobre 1916 à l’âge de 30 ans. Il est inhumé à la nécropole nationale Douaumont à Fleury-devant-Douaumont dans la Meuse. Tombe n° 11541. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Sainte-Anne d’Arvor, le mercredi 3 janvier 1917. Il habitait 81 rue Carnot à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Sainte-Anne d’Arvor et sur le mur de clôture du mémorial de Sainte-Anne d’Auray dans le Morbihan.