21 juin 1916 - 4 Morts pour la France

Bardon Jules-Marcel

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
Croix de guerre avec étoile de bronze
405e Régiment d’infanterie
1894-1916

« Soldat très brave, volontaire pour toutes les missions périlleuses, a sauvé la vie de camarades ensevelis par un bombardement violent le 21 juin 1916 ; A été tué en donnant ainsi un bel exemple de dévouement. »

Né à Lorient, le 6 septembre 1894, de Léon, Jean, Marie Bardon, deuxième maître mécanicien torpilleur et d’Henriette, Victorine Demondy. Recrutement de Lorient. Matricule 12758/1174. Classe 1914. Il est tué à l’ennemi à Verdun (Meuse), le 21 juin 1916 à l’âge de 21 ans. Il est inhumé à la nécropole nationale Douaumont à Fleury-devant-Douaumont dans la Meuse. Tombe n° 162. Il habitait 9 rue Dupuy de Lôme à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Sainte-Anne d’Arvor. Une stèle sur la sépulture de la famille au cimetière de Carnel rappelle sa mémoire et celle de son frère Maurice, tué à l’ennemi le 27 février 1915 dans la Meuse. Carré 36 -Tombe n° 81.

Lamouroux Jean-François

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
54e Régiment d’infanterie
1893-1916
Disparu au combat

Né à Lorient, le 27 janvier 1893, de Vincent Lamouroux, tonnelier et de Marie, Jeanne Cospérec. Recrutement de Lorient. Matricule 7767/3259. Classe 1913. Le 12 septembre 1914, il est mobilisé au 54e d’infanterie et rejoint dans la Meuse un régiment fortement éprouvé par des semaines de combats harassants. À partir du mois d’octobre 1914, le 54e combat « sans mitrailleuses, sans abris, sans repos, dans les bois des Éparges et de la tranchée de Calonne.1 » Le 8 février 1915, le soldat Lamouroux est blessé lors d’un assaut à la Tranchée de Calonne dans la Meuse et évacué à l’hôpital n° 201 à Marseille. Rétabli, il retrouve son unité à Verdun et disparaît au combat à Damloup (Meuse), le 21 juin 1916 à l’âge de 23 ans. Il habitait 20 rue de Larmor à Lorient.

1 Historique du 54e Régiment d’infanterie.

Le Heudé Louis-Pierre

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Caporal
65e Régiment d’infanterie
1888-1916

Né à Lorient, le 12 avril 1888, de Jean, Marie Le Heudé, préposé des douanes et de Jeanne, Marie Le Vu. Recrutement de Lorient. Matricule 06511/1250. Classe 1908. Le 8 septembre 1915, cet instituteur est mobilisé au 65e d’infanterie et est tué à l’ennemi à Thiaumont (Meuse), le 21 juin 1916 à l’âge de 28 ans. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Sainte-Anne d’Arvor, le samedi 28 octobre 1916. Il habitait, 14 rue Brizeux à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Sainte-Anne d’Arvor.

Le Tort Jules-Hippolyte-Clément

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Maréchal-des-Logis chef
Médaille militaire
28e Régiment d’artillerie
1880-1916

« Gradé très dévoué, très au courant de son service. Possédant de longs services coloniaux, s’est acquit de nombreux titres depuis le début de la campagne. »

Né à Lorient, le 10 décembre 1880, de Pierre, Louis Le Tort, commis des directions de travaux de la marine et de Clémentine, Marie, Josèphe Quémener. Recrutement de Lorient. Matricule 827/1056. Classe 1900. Le 9 mars 1899, il s’engage pour cinq ans au 28e régiment d’artillerie avant de rallier le 1er RAC à Lorient. Il réalise la plus grande partie de sa carrière au Tonkin et au Sénégal. En novembre 1914, il part au front et est tué à l’ennemi à Belrupt-en-Verdunois (Meuse), le 21 juin 1916 à l’âge de 35 ans. Il est inhumé à la nécropole nationale de Haudainville dans la Meuse. Tombe n° 182. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Saint-Louis, le samedi 22 juillet 1916. Il habitait 19 rue de la Comédie à Lorient.