16 juillet 1916 - 2 Morts pour la France

Donias Théophile-Joseph

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Maître canonnier
Chaloupe-canonnière Cruelle 
1e Batterie de canonnières fluviales
1890-1916

Né à Lorient, le 29 octobre 1890, de Joseph Donias, riveur au port et de Marie, Josèphe Le Guennic. Il épouse à Lorient, le 6 janvier 1913, Augustine, Élisa Le Pabic. Recrutement de Lorient. Matricule 2374. Classe 1910. Maître canonnier à bord de la chaloupe-canonnière C «Cruelle», il est tué à son poste de combat dans la Somme, le 16 juillet 1916 à l’âge de 25 ans. La canonnière est percutée par un obus qui transperce le pont et la coque. Les éclats blessent un officier et huit hommes d’équipage. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Sainte-Anne d’Arvor, le vendredi 11 août 1916. Il habitait 32 rue de Kerolay à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Sainte-Anne d’Arvor.

Dravalen Édouard-Jean

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

2e Canonnier servant
3e Régiment d’artillerie coloniale
1887-1916
Disparu au combat

Né à Keryado, le 22 juillet 1887, de Jean, Louis Dravalen, charpentier et de Perrine Le Mestric, ménagère. Recrutement de Lorient. Matricule 8755/1549. Classe 1907. Le 3 décembre 1903, il s’engage à Lorient au 3e dépôt des équipages de la flotte. Le 4 mai 1911, il souscrit un nouvel engagement au 1er régiment d’artillerie coloniale et fait campagne au Maroc. Le 2 août 1914, il part au front avec le 3e régiment d’artillerie coloniale et disparaît à l’ennemi à Chuignes (Somme), le 16 juillet 1916 à l’âge de 28 ans. Son nom figure sur le monument aux morts de Keryado.