28 décembre 1916 - 1 Mort pour la France

Levey Paul-Joseph-Victor

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Maître mécanicien
Médaille militaire
Torpilleur 317
1e Flottille de torpilleurs de la Manche 
1884-1916
Disparu en mer

Né à Lorient, le 24 décembre 1884, de Charles, Louis, Désiré Levey, maître entretenu de la marine et de Silvérie, Marie, Joseph Prat. Recrutement de Lorient. Matricule 1636 /424. Classe 1904. Le 8 février 1907, le quartier-maître Levey embarqué sur le torpilleur 339 qui effectue des essais à Lorient est grièvement brûlé en se portant au secours de ses camarades à la suite d’un grave accident de chaudière. L’explosion provoque la mort de huit hommes et deux marins sont gravement brûlés. Quelques jours plus tard, le jeune quartier-maître Levey reçoit la Médaille militaire. Au-début du conflit, il sert sur le contre-torpilleur Mousquet et échappe à la mort le 28 octobre 1914 lors du naufrage du contre-torpilleur, coulé traîtreusement par le croiseur corsaire allemand Emden. Quelques années plus tard, il disparaît en mer le 28 décembre 1916 à l’âge de 32 ans, lors du naufrage du torpilleur 317 qui saute sur une mine larguée par le sous-marin allemand UC-1 devant Calais. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Sainte-Anne d’Arvor, le mercredi 28 février 1917. Il habitait 22 rue de Kerolay à Lorient. Son nom figure sur le monument aux morts du carré militaire du cimetière de Carnel et sur les plaquettes commémoratives du lycée et de l’église Sainte-Anne d’Arvor à Lorient. Son frère Charles est tué à l’ennemi le 22 août 1914 en Belgique.