7 août 1916 - 2 Morts pour la France

Artaud Yves-Julien

© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
409e Régiment d’infanterie
1893-1916

Né à Lorient, le 18 mars 1893, de Félix, Marie Artaud, et de Marie, Louise Le Bail. Recrutement de Lorient. Matricule 3257/3095. Classe 1913. Le 1er octobre 1913, il est incorporé au 66e régiment d’infanterie à Tours dans l’Indre-et-Loire. Dès le début des hostilités le « Six-Six » quitte la ville de Tours pour la Lorraine et se positionne à Nancy. C’est ensuite la bataille de la Marne où les pantalons rouges se distinguent et arrachent la victoire. Puis c’est la Belgique et les interminables nuits de veille dans les tranchées au sud de Passchendaele : « La tranchée est un fossé boueux où l’on patauge jusqu’à mi-jambe, à chaque instant il faut rejeter l’eau qui s’y accumule. La boue, quelle implacable ennemie ! Elle se colle en couches épaisses sur les habits et le visage, on en mange avec les aliments ; quand on sommeille quelques heures assis, dans un coin, elle enlise peu à peu.[1] » Quelques mois plus tard, le sergent Artaud est blessé et affecté le 21 mars 1916 au 409e régiment d’infanterie. Il est tué à l’ennemi au lieu-dit Quennevières (Oise), le 7 août 1916 à l’âge de 23 ans. Il est inhumé à la nécropole nationale de Tracy-le-Mont dans l’Oise, Tombe n° 25. Il habitait 7 rue de la Villeneuve à Lorient. Son nom figure sur le monument aux morts de Keryado.


[1] Historique du 66e Régiment d’infanterie.

Quillien Alexis-Arsène-Joseph

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
65e Régiment d’infanterie
1895-1916

Né à Quimperlé (Finistère), le 17 août 1895, de Joseph, Marie Quillien et de Marie Soret. Recrutement de Lorient. Matricule 11813/719. Classe 1915. Il décède de ses blessures de guerre « à 10 heures » au bois de Vaux-Chapitre devant Verdun (Meuse), le 7 août 1916 à l’âge de 20 ans. Il habitait 82 rue Carnot à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Sainte-Anne d’Arvor.