11 août 1916 - 4 Morts pour la France

Gardien Joseph-Marie

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes


Soldat de 1e classe
411e Régiment d’infanterie
1896-1916

Né à Séglien (Morbihan), le 1er juin 1896, de Jean, Marie Gardien, maçon et de Marie, Anne Kervazo, ménagère. Recrutement de Lorient. Matricule 14316/490. Classe 1916. Il est tué à l’ennemi à la cote 304 à Esnes (Meuse), le 11 août 1916 à l’âge de 20 ans. Il est inhumé à la nécropole nationale d’Esnes-en-Argonne dans la Meuse. Tombe n° 1319. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Sainte-Brigitte de Merville, le jeudi 7 septembre 1916. Il habitait 12, rue de Larmor à Lorient. Son nom figure sur le mur de clôture du mémorial de Sainte-Anne d’Auray dans le Morbihan.
Son frère aîné Jean est tué à l’ennemi le 12 octobre 1915 dans la Marne.

Le Bonder Jules-Joseph-François

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
1er Régiment d’infanterie coloniale  
1897-1916
Armée d’Orient

Né à Ploemeur (Morbihan), le 20 janvier 1897, de Jules, François, Boniface Le Bonder, charron et de Françoise, Joséphine Langlais, ménagère. Recrutement de Lorient. Matricule 24242/399. Classe 1917. Il décède de ses blessures de guerre au secteur 505 à l’ambulance alpine n°1 à Salonique (Grèce), le 11 août 1916 à l’âge de 19 ans. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Sainte-Brigitte de Merville, le lundi 30 octobre 1916. Il habitait 69 rue de Kerlin à Lorient.

Rio Louis-François

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
Croix de guerre
48e Régiment d’infanterie  
1896-1916

« Jeune soldat de la classe 1916. Courageux, ayant beaucoup de sang-froid. Très bon patrouilleur, s’est distingué pendant la dernière période de tranchées, en faisant des patrouilles sur un terrain très battu par l’artillerie. »

Né à Lorient, le 19 janvier 1896, de Louis, Marie Rio, représentant de commerce et de Fanny, Françoise Guimbertau. Recrutement de Lorient. Matricule 8320/134. Classe 1916. Le 9 avril 1915, il est incorporé au 48e régiment d’infanterie et est tué à l’ennemi à Fleury-devant-Douaumont (Meuse), le 11 août 1916 à l’âge de 20 ans. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Saint-Louis, le mercredi 11 octobre 1916. Il habitait 9 rue de la Patrie à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis à Lorient et sur le mur de clôture du mémorial de Sainte-Anne d’Auray dans le Morbihan.

Scolan Raymond-Jean-Louis

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
48e Régiment d’infanterie 
1896-1916
Disparu au combat

« Jeune soldat très brave, malgré les violents bombardements et des feux de mitrailleuses a assuré la liaison avec le régiment voisin. » Citation à l’ordre du régiment du 28 août 1916.

Né à Lorient, le 18 février 1896, de Mathurin Scolan, charcutier et de Mathurine Thual, factrice. Recrutement de Lorient. Matricule 8322/775. Classe 1916. Le 8 avril 1915, il est incorporé au 48e régiment d’infanterie et disparaît au combat à Fleury-devant-Douaumont (Meuse), le 11 août 1916 à l’âge de 20 ans. Il habitait 33 rue de Kerlin à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis.