2 mars 1915 - 3 Morts pour la France

Cassin Jules-Auguste

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Caporal
137e Régiment d’infanterie
1886-1915

Né à Rezé (Loire-Inférieure), le 14 mai 1886, de Jules, Louis Cassin et d’Anne Jaumouillé, ménagère. Époux de Marie, Joséphine, Eugénie Monnier. Recrutement de Nantes. Matricule 166. Classe 1906. Le 3 août 1914, il est mobilisé au 65e régiment d’infanterie et passe quelques mois plus tard au 137e d’infanterie. Il décède de ses blessures de guerre à Mesnil-Saint-Georges (Somme), le 2 mars 1915 à l’âge de 28 ans. Il est inhumé au cimetière militaire de Thiepval dans la Somme. Tombe n° 294. Il habitait 33 rue Carnot à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Sainte-Anne d’Arvor.

Lichtlen Marcel-Louis

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
Médaille militaire
Croix de guerre avec étoile d’argent
120e Régiment d’infanterie
1894-1915

« Brave soldat. Tombé glorieusement pour la France, le 2 mars 1915, en se portant à l’attaque de la position allemande de Mesnil-lès-Hurlus. »

Né à Lorient, le 16 septembre 1894, de Charles Lichtlen, tourneur au port et de Marie-Thérèse Guillo, tailleuse. Recrutement de Lorient. Matricule 1194. Classe 1914. Séminariste au Grand séminaire de Vannes, il est mobilisé le 1er décembre 1914 au 64e régiment d’infanterie et rejoint en janvier 1915, le 120e RI. Quelques mois plus tard, il est tué à l’ennemi à Mesnil-lès-Hurlus (Marne), le 2 mars 1915 à l’âge de 20 ans. Il est inhumé à la nécropole nationale la Ferme de Suippes à Suippes dans la Marne. Tombe n°2517. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Saint-Louis, le jeudi 22 avril 1915. Il habitait 55 rue du Finistère à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église et de l’institution Saint-Louis à Lorient, sur le livre d’or du collège Saint-François-Xavier à Vannes mais également sur le mur de clôture du mémorial de Sainte-Anne d’Auray dans le Morbihan.

Olivier Célestin-François

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
120e Régiment d’infanterie
1890-1915
Disparu au combat

Né à Lorient, le 25 mai 1890, de François Olivier, premier maître fourrier de la flotte et de Marie, Françoise Treuzon. Époux de Berthe, Gabrielle, Palmyre Wartelle. Recrutement de Lorient. Matricule 865. Classe 1910. Il disparaît au combat à Mesnil-lès-Hurlus (Marne), le 2 mars 1915 à l’âge de 24 ans. Il habitait  70 rue du Morbihan à Lorient. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Saint-Louis, le lundi 3 mai 1915. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis.