19 mai 1915 - 1 Mort pour la France

Lasbleiz Paul-Jules-Michel-François

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Adjudant
Médaille militaire
Croix de guerre
70e Régiment d’infanterie
1889-1915

Né à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 27 juillet 1889, de Charles, Marie Lasbleiz, chef de gare aux marchandises et de Aima, Joséphine, Marie Le Dantec. Il épouse à Brest (Finistère), le 22 avril 1914 : Louise Jamet. Recrutement de Lorient. Matricule 09041/375. Classe 1909. Blessé au-début du conflit et à peine rétabli, il rejoint son unité au front.  Hélas, c’est la mort qui l’attend : « Il fallait un volontaire pour porter un ordre pressé à la garnison d’Arras. La mitraille faisait rage, les zeppelins sillonnaient les airs, lançant des bombes. Le danger était terrible. Héroïquement, l’adjudant Lasbleiz se présenta : « Mon capitaine, j’y vais. » Il alla, mais un Taube sournois lâcha une bombe qui le foudroya. » Il décède de ses blessures de guerre à l’ambulance du couvent du Saint-Sacrement à Arras (Pas-de-Calais), le 19 mai 1915 à l’âge de 25 ans. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Saint-Louis, le lundi 21 juin 1915. Sa dépouille mortelle est rapatriée du front à Lorient et inhumée le 20 mars 1921 « dans la plus stricte intimité » au cimetière de Carnel. Carré 14 - Tombe n° 66. Quelques lignes sur la sépulture familiale rappellent sa mort glorieuse au champ d’honneur : il habitait 13 cours des Quais à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis et sur le monument aux morts du carré militaire du cimetière de Carnel à Lorient.