22 juin 1915 - 4 Morts pour la France

Giglé Victor-Pierre-Louis

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
2e Régiment de marche du 2e étranger
1882-1915


Né à Lorient, le 11 novembre 1882, de Pierre, Marie Giglé, matelot de la flotte et de Marie, Louise Robic, tailleuse. Recrutement de Lorient. Matricule 260. Classe 1902. Le 21 mai 1901, il s’engage au 3e dépôt des équipages de la flotte à Lorient et sert sur de nombreux bâtiments dont le cuirassé Bouvet, les croiseurs Jeanne d’Arc, Gueydon et Assas. En 1907, il s’engage dans la Légion étrangère et fait campagne en Algérie, au Maroc et au Tonkin de 1911 à 1914. Le 11 janvier 1915, il est évacué pour maladie et décède à l’hôpital des mécaniciens de la marine à Lorient, le 22 juin 1915 à l’âge de 32 ans. Il habitait 23 rue du Port à Lorient. Il est inhumé au carré militaire du cimetière de Carnel à Lorient. Carré 50 - Tombe n° 5. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis.

Hério Joseph-Marie

© mémoire des Hommes
© mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
272e Régiment d’infanterie
1883-1915

Né à Caudan (Morbihan), le 9 mai 1883, de Mathurin Hério, cultivateur et de Marie, Jacquette Avry, cultivatrice. Époux de Marie, Marguerite Le Goff. Recrutement de Lorient. Matricule 015890/705. Classe 1903. Ouvrier aux établissements maritimes de Lorient, il est mobilisé le 3 août 1914 et est tué à l’ennemi au Bois-Haut (Meuse), le 22 juin 1915 à l’âge de 32 ans. Son nom figure sur le monument aux morts de Keryado.

Le Bigot Jean

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Lieutenant
Chevalier de la légion d’honneur
Croix de guerre avec palme
46e Régiment d’artillerie
1884-1915

« Au cours d’une violente attaque de l’ennemi, le 20 juin 1915, a été grièvement blessé d’une balle en pleine poitrine, pendant qu’il dirigeait le tir des canons de 58 sur les premières fractions. A fait tirer jusqu’à la dernière bombe, puis refusant de se laisser emporter a fait charger ses hommes à la baïonnette. N’a été relevé que dix heures après sa blessure. »

Né à Brest (Finistère), le 9 juin 1884, d’Alphonse, Jean, Marie Le Bigot, capitaine d’artillerie de marine et de Marie, Louise, Renée, Joséphine Leduc. Recrutement de Cherbourg. Matricule 1095. Classe 1904. Il décède de ses blessures de guerre à l’ambulance n° 3 à Braux-Sainte-Cohière (Marne), le 22 juin 1915 à l’âge de 31 ans. Il habitait 58, rue de l’Hôpital à Lorient. Son nom figure sur la stèle commémorative du lycée de Lorient. Il était le fils du lieutenant-colonel d’artillerie coloniale Le Bigot, major de la Place de Lorient en 1915.

Le Limantour Pierre-Louis

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
Médaille militaire
Croix de guerre avec étoile de bronze
174e Régiment d’infanterie
1881-1915

« Soldat courageux et plein d’entrain. »

Né à Ploemeur (Morbihan), le 26 août 1881, de Joseph, Marie Le Limantour, menuisier et de Marie, Anne Maurice, ménagère. Il épouse à Ploemeur (Morbihan), le 25 novembre 1907, Victoire, Marie, Séraphine Le Rouzic. Recrutement de Lorient. Matricule 012687/425. Classe 1901. Il est mobilisé le 11 janvier 1915 au 62e régiment d’infanterie et rejoint le 9 juin 1915 le 174e RI. Quelques jours plus tard il écrit à son épouse :

 « Chère Victoire,

Le voyage se continue très bien pourvu que cela dure. Je n’aurai qu’à me plaindre qu’il fait très chaud. Nous étouffons dans les wagons. Nous allons au Bourget mais l’on ne sait pour combien de temps. Je termine en t’embrassant. Pierre. »

Il ne reste pas longtemps au Bourget car le régiment est engagé dans le secteur de Notre-Dame-de-Lorette et d’Angres et livre chaque jour de furieux et sanglants combats. Le soldat Le Limantour se bat héroïquement et tombe glorieusement au champ d’honneur à Angres (Pas-de-Calais), le 22 juin 1915 à l’âge de 33 ans. Il laisse une jeune veuve éplorée et trois enfants de deux, quatre et six ans. Il est inhumé à la nécropole nationale Notre-Dame-de-Lorette à Ablain-Saint-Nazaire dans le Pas-de-Calais. Carré 52 ter - Rang 4 - Tombe n° 10582/L8. Il habitait 106 avenue de Merville à Lorient. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Sainte-Brigitte de Merville, le mardi 13 juin 1916.