1er juillet 1915 - 3 Morts pour la France

Le Flécher Louis

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
155e Régiment d’infanterie
1880-1915
Disparu au combat

Né à Guiscriff (Morbihan), le 11 avril 1880, de Jean Le Flécher, cultivateur et de Marie, Louise Harnay, cultivatrice. Il épouse à Lorient, le 16 décembre 1905, Marie, Josèphe Carel. Recrutement de Quimper. Matricule 010168/1965. Classe 1900. Il disparaît au combat au Bois de la Grurie (Marne), le 1er juillet 1915 à l’âge de 35 ans.

Tascon Jean-Marie

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Lieutenant
Croix de guerre avec étoile de bronze
62e Régiment d’infanterie
1887-1915

« A toujours eu une brillante conduite au feu. S’est fait remarquer le 2 septembre(1914) à Moronvilliers par la vigueur avec laquelle il entrainât sa troupe dans une contre-attaque à la baïonnette. » Citation à l’ordre du régiment du 3 mai 1915.

Né à Saint-Armel (Morbihan), le 22 septembre 1887, de Guillaume Tascon, menuisier et de Jeanne, Françoise Mahéas, ménagère. Il épouse à Concarneau (Finistère), le 26 septembre 1911, Eugénie, Marie Tatard. Recrutement de Vannes. Matricule 81/1046. Classe 1907. Ce militaire de carrière est tué à l’ennemi à Mesnil-Hamel (Somme), le 1er juillet 1915 à l’âge de 27 ans. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Saint-Louis, le samedi 24 juillet 1915. Il est inhumé à la nécropole franco-anglaise de Thiepval dans la Somme. Tombe n° 265. Il habitait 114 rue de l’Eau Courante à Lorient. Son nom figure sur le monument aux morts de Saint-Armel.

Tréboul Maurice

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Sous-lieutenant
Chevalier de la Légion d’honneur
Croix de guerre
59e Régiment d’artillerie
1893-1915

« Au cours des combats de mai et juin 1915, a fait preuve des plus belles qualités de dévouement et de sang-froid sur une position de batterie fréquemment bombardée, où il a été mortellement frappé le 1er juillet 1915. »

Né à Cherbourg (Manche), le 17 janvier 1893, de Gaston, Denis, Alexandre Tréboul, ingénieur de la marine et de Léonie, Amélie Blanchard. Recrutement de Mamers. Matricule 453. Classe 1913. Ce polytechnicien de la promotion 1913 est tué à l’ennemi à Liévin (Pas-de-Calais), le 1er juillet 1915 à l’âge de 22 ans. Il est inhumé au cimetière communal de Mamers dans la Sarthe. Il habitait 10 rue de Pont Carré à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis à Lorient et sur le monument « À la gloire des polytechniciens morts pour la France » à Paris 5e.