26 avril 1915 - 4 Morts pour la France

Hersard Joseph-Marie-Michel

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
72e Régiment d’infanterie
1881-1915

Né à Carentoir (Morbihan), le 29 septembre 1881, de Joseph, Marie, Alphonse Hersard, menuisier et de Anne, Marie, Joséphine Guiguyn, lingère. Il épouse à Lorient, le 14 juin 1906 : Lucie, Isabelle Foll. Recrutement de Vannes. Matricule 012844/1852. Classe 1901. Ce policier municipal de la ville de Lorient est mobilisé le 3 août 1914 au 62e régiment d’infanterie et passe le 23 décembre 1914 au 72e d’infanterie. Il est tué à l’ennemi aux Éparges (Meuse), le 26 avril 1915 à l’âge de 33 ans. Il laisse une femme et deux jeunes enfants de 6 et 5 ans. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Sainte-Brigitte de Merville, le samedi 10 juillet 1915. Il habitait la rue César à Lorient. Son nom figure sur le mur de clôture du mémorial de Sainte-Anne d’Auray dans le Morbihan.

Lamour Joseph-Henri-Marie

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
54e Régiment d’infanterie
1894-1915
Disparu au combat

Né à Keryado (Morbihan), le 19 août 1894, d’Alphonse, Alexandre Lamour, ajusteur et de Jeanne, Marie Lorans, tailleuse. Recrutement de Lorient. Matricule 7827/1307. Classe 1914. Le 13 septembre 1914, il est incorporé au 54e régiment d’infanterie et disparaît au combat à la Tranchée de Calonne (Meuse), le 26 avril 1915 à l’âge de 20 ans. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Sainte-Anne d’Arvor, sur le monument aux morts du carré militaire du cimetière de Carnel et sur le livre d’or de la Compagnie des tramways électriques de Lorient.

Pendéliau François-Marie

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
72e Régiment d’infanterie
1882-1915

Né à Guidel (Morbihan), le 3 janvier 1882, de Joseph, Marie Pendéliau, cultivateur et de Marie, Jacquette Le Calvar, cultivatrice. Il épouse à Lanester (Morbihan), le 19 avril 1909, Jeanne, Marie Le Lannier. Recrutement de Lorient. Matricule 976. Classe 1902. Ouvrier aux établissements maritimes de Lorient, il est mobilisé le3 août 1914 au 62e régiment d’infanterie et passe le 17 octobre 1914 au 72e d’infanterie. Il est tué à l’ennemi aux Éparges (Meuse), le 26 avril 1915 à l’âge de 33 ans. Il est inhumé à la nécropole nationale Le Trottoir aux Éparges dans la Meuse. Tombe n° 456. Il habitait 2, rue Émile-Zola à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle de Kerentrech.

Rollin Pierre-Marie-Auguste

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Adjudant
3e Régiment d’infanterie coloniale
Corps expéditionnaire d’Orient
1885-1915

Né à Ploemeur (Morbihan), le 18 janvier 1885, de Jean, Marie, Auguste Rollin, marin pécheur et de Marie, Jacquette, Philomène Bruel, ménagère. Il épouse à Lorient, le 25 juillet 1912, Louise, Aline, Gabrielle Cornou. Recrutement de Lorient. Matricule  5601/973. Classe 1905. Ce militaire de carrière dans les troupes coloniales est tué à l’ennemi à Kumkale (Turquie), le 26 avril 1915 à l’âge de 30 ans. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Sainte-Brigitte de Merville, le samedi 5 juin 1915. Il habitait 73 rue de Merville à Lorient.