1er avril 1915 - 1 Mort pour la France

Baju Marie-Pierre-Auguste-Martial-Jean

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Lieutenant
Chevalier de la Légion d’honneur (1919)
Croix de guerre avec palme et étoile de bronze
169e Régiment d’infanterie
1890-1915

 « Jeune officier d’une bravoure et d’un entrain hors de pair. A entraîné sa section à l’attaque d’un village sous un feu intense avec une « furia » toute française. Est tombé glorieusement, en brave, face à l’ennemi.»

Né à Limoges (Haute-Vienne), le 28 décembre 1890, de Clément, Marie, Charles Baju et de Marie, Louise, Augustine, Mélanie Barny. Recrutement de Lorient. Matricule 65/1295. Classe 1910. Ce Saint-Cyrien de la 96e promotion des « Marie-Louise » 1911-1914 est affecté à la sortie de l’École spéciale militaire au 169e régiment d’infanterie. Le 22 septembre 1914, il reçoit sa première blessure. À peine rétabli, il demande à repartir au front et est grièvement blessé, le 31 mars 1915 en entraînant sa section à l’assaut du village de Fey-en-Haye. Il est déclaré tué à l’ennemi à Fey-en-Haye (Meurthe-et-Moselle), le 1er avril 1915 à l’âge de 24 ans. Il est cité à l’ordre de l’armée : « Baju jean, Lieutenant à la 1e compagnie du 169e R.I., blessé le 22 septembre, a rejoint le front avant d’être complètement guéri. Vient d’être blessé mortellement en entraînant sous un feu des plus violents sa section à l’attaque d’un village. »  Il habitait 48, rue Ratier à Lorient. Il était le fils du chef de bataillon Clément Baju tué à l’ennemi le 27 août 1914 au combat de Sailly-Saillisel dans la Somme.