Coché Eugène-Louis-Pierre

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Sous-lieutenant
Chevalier de la Légion d’honneur
Croix de guerre
52e Régiment d’artillerie
1888-1914

Né à Lorient, le 27 septembre 1888, de Jean-Pierre Coché, deuxième maître fourrier de la flotte et de Marie, Anne, Françoise Pellant. Recrutement de Lorient. Matricule 67/1400. Classe 1908. Le 30 septembre 1906, il s’engage au 35e régiment d’artillerie. Admis en 1911 à l’École militaire de l’artillerie et du génie, il est affecté l’année suivante comme sous-lieutenant au 52e régiment d’artillerie. Les ordres sont formels : «Il faut tenir coûte que coûte jusqu’au dernier, jusqu’à la mort.» Fort de ces consignes, le lieutenant Coché se bat courageusement et est tué à l’ennemi à Les Rivières (Marne), le 8 septembre 1914 à l’âge de 25 ans. Une messe est dite pour le repos de son âme en l’église Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle de Kerentrech, le mardi 13 octobre 1914. Sa dépouille mortelle est rapatriée du front et ses obsèques sont célébrées en l’église Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle de Kerentrech, le lundi 25 juillet 1921. Il habitait 22 rue Félix Galabert à Lorient. Son nom figure sur la stèle commémorative du lycée de Lorient.