10 septembre 1914 - 4 Morts pour la France

Carnoy Charles-Émile-Louis-Marie

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Sergent pilote
1er Groupe d’aviation
1887-1914

Né à Ploemeur (Morbihan), le 6 novembre 1887, de Marie, Fernand, Albert Carnoy, négociant et de Marie Roy. Recrutement de Lorient. Matricule 12/1639. Classe 1907. Le 2 janvier 1907, il s’engage au 35e régiment d’artillerie. Passionné par l’aviation, il rejoint, en 1912, le 3e groupe aéronautique et est détaché comme élève pilote au centre d’aviation de Pau dans les Pyrénées-Atlantiques. À la mobilisation, il passe au 1er groupe d’aviation et se tue en essayant un aéroplane blindé de 160 chevaux «qu’il devait piloter au-dessus des lignes ennemies» au camp d’Avord (Somme), le 10 septembre 1914 à l’âge de 26 ans. Il est inhumé au carré militaire du cimetière communal à Farges-en-Septaine dans le Cher. Carré 1 - Rang 1 - Tombe n° 2. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Sainte-Brigitte de Merville, le mercredi 16 septembre 1914. Son nom figure sur la stèle commémorative de l’institution Saint-Louis et sur le livre paroissial de l’église Sainte-Brigitte de Merville à Lorient.

Hochard Auguste-Édouard

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Deuxième maître torpilleur
Cuirassé Suffren
1881-1914

Né à Lorient, le 31 décembre 1881, d’Auguste, François Hochard, caporal d’armes de la flotte et de Pélagie, Marie le Gargam, tailleuse. Il épouse à Lorient, le 28 avril 1904 Marie, Louise Le Gouriérec. Recrutement de Lorient. Matricule 240/1310. Classe 1901. Il décède de maladie contractée en service à l’hôpital de Sidi-Abdallah (Tunisie), le 10 septembre 1914 à l’âge de 33 ans. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle de Kerentrech.

Le Meillour Auguste-Victor

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
262e Régiment d’Infanterie
Disparu au combat
1884-1914

Né à Lorient, le 30 octobre 1884, d’Auguste Le Meillour et d’Eugénie, Marie, Mathilde Le Floch, marchande de fruits. Recrutement de Lorient. Matricule 19244/379. Classe 1904. Il disparaît au combat à Fresnoy-en-Gohelle (Pas-de-Calais), le 10 septembre 1914 à l’âge de 29 ans. Il habitait la rue Marie Dorval à Lorient.

Toulgoat Jean-Émile

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Sergent
262e Régiment d’infanterie
1885-1914

Né à Lorient  (Morbihan), le 4 mars 1885, de Jean Toulgoat, tapissier et d’Amélie, Eugénie Le Néchet, tailleuse. Il épouse à la Trinité-sur-Mer (Morbihan), le 7 août 1909 Marie, Mathurine Le Grand. Recrutement de Lorient. Matricule 18050/858. Classe 1905. Cet instituteur est tué à l’ennemi à Réez-Fosse-Martin (Oise), le 10 septembre 1914 à l’âge de 29 ans. Il est inhumé à l’ossuaire de la nécropole nationale Verberie dans l’Oise. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Saint-Louis, le jeudi 22 octobre 1914. Il habitait 21 rue de la Patrie à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis.