3 octobre 1914 - 2 Morts pour la France

Quincampoix Charles-Désiré

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Capitaine
41e Régiment d’infanterie
1878-1914

Né à Lorient, le 29 juin 1878, de François Quincampoix, sous-chef de musique aux équipages de la flotte et d’Eugénie, Félicie, Angélina Gallois. Il épouse à Toulon (Var), le 8 avril 1907 Marie, Ange, Honorine, Geneviève Crest. Recrutement de Lorient. Matricule 557/1337. Classe 1898. Ce Saint-Cyrien de la 83e promotion «Marchand» 1898-1900 est tué à l’ennemi à Neuville-Vitasse (Pas-de-Calais), le 3 octobre 1914 à l’âge de 36 ans. Du 2 au 8 octobre 1914, le 41e régiment d’infanterie perd «2000 hommes environ» lors de furieux et sanglants combats mais l’avancée des troupes ennemies sur Arras est enrayée. Une brillante citation souligne l’héroïsme du régiment : «S’est comporté très brillamment depuis le début de la campagne, notamment aux combats de Craonne et de Neuville-Vitasse, où il a perdu les deux tiers de son effectif et la plus grande partie de ses officiers» dont le capitaine Quincampoix. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis et du lycée de Lorient.


Raut Joachim

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
41e Régiment d’infanterie
Disparu au combat
1889-1914

Né à Lanvaudan (Morbihan), le 31 août 1889, d’Yves Raut, cultivateur journalier et de Marguerite Evanno, journalière. Il épouse à Ploemeur (Morbihan), le 28 novembre 1912 Marie, Josèphe Kernevé. Recrutement de Lorient. Matricule 04758/677. Classe 1909. Il disparaît au combat à Neuville-Vitasse (Pas-de-Calais), le 3 octobre 1914 à l’âge de 25 ans. Son nom figure sur le monument aux morts de Keryado.