2 novembre 1914 - 2 Morts pour la France

Bot Pierre-Marie

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Caporal
262e Régiment d’infanterie
1885-1914

Né à Cléguérec (Morbihan), le 4 mai 1885, de Jean-François Bot, meunier et de Jeanne Nicol, ménagère. Recrutement de Lorient. Matricule 1157. Classe 1905. Cet instituteur public à Hennebont dans le Morbihan décède de maladie contractée en service à l’hôpital n°16 à Compiègne (Oise), le 2 novembre 1914 à l’âge de 29 ans. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Saint-Louis, le vendredi 20 novembre 1914. Il est inhumé dans la plus stricte intimité au cimetière de Carnel, le jeudi 9 juin 1921. Carré 6 - Tombe n° 42. Quelques lignes gravées sur la sépulture familiale rappellent sa mort glorieuse au champ d’honneur. Il habitait 78 rue de la Comédie à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis.

Bougon Louis-François

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
2e Régiment d’infanterie coloniale
1884-1914

Né à Brest (Finistère), le 9 mars 1884, de Louis, Joseph Bougon, deuxième maître charpentier et de Louise, Françoise Vallois. Recrutement de Lorient. Matricule 01044/489. Classe 1904. Le 3 août 1914, il est mobilisé au 2e régiment d’infanterie coloniale et  est tué à l’ennemi au Bois de la Gruerie (Marne), le 2 novembre 1914 à l’âge de 30 ans. Il est inhumé à la nécropole nationale La Harazée à Vienne-le-Château dans la Marne. 678 Ter.