1916

1916 : le grand massacre

Au début de l’année 1916, l’Allemagne décide d’amener la France dans une guerre d’usure en épuisant les hommes. Première cible, Verdun, pivot du front. La bataille de Verdun dure du 21 février 1916 au 18 décembre 1916. Elle est menée par le général Pétain puis par le général Nivelle plus offensif. Le 1er juillet 1916, les forces franco-britanniques lancent une vaste offensive sur la Somme afin de rompre le front allemand en Picardie, elle s’achève le 18 novembre. Cette bataille  qualifiée de boucherie par les soldats est encore plus violente que celle de Verdun et fait plus d’un million de victimes, tous camps confondus, pour un résultat insignifiant. Pendant presqu’un an, les soldats s’entretuent pour quelques mètres de terrain, exposés aux bombardements, aux gaz mais aussi à la faim, la soif, la boue gluante et collante et au froid glacial. La correspondance et les carnets de guerre témoignent de cet enfer.

Le 27 août 1916, la Roumanie entre en guerre au côté des alliés. Lorient devient tête de ligne des expéditions pour les Roumains tandis que Brest assure la formation de leur marine.

Cette troisième année de guerre est charnière pour l’histoire de l’aviation militaire. L’avion s’impose désormais comme arme essentielle de préparation et d’exécution des offensives terrestres. La maîtrise de l’air devient gage de victoire. Les batailles de Verdun et de la Somme sont les premiers combats soutenus par les forces aériennes. Des blindés sont utilisés aussi pour la première fois sur les champs de bataille, les Britanniques inaugurent à Flers le 15 septembre.

L’année 1916 est aussi marquée par les mouvements de population ; à l’arrière et en zone libre, les réfugiés affluent. La solidarité s’organise.

Celle-ci  s’exprime également par la remise d’un diplôme d’honneur aux familles des «Morts pour la Patrie depuis le début des hostilités», institué par la loi du 27 avril 1916.

Lorient compte cette année-là 332 Morts pour la France.

29 janvier : Un zeppelin allemand lâche dix-sept bombes sur l'Est de Paris. Cette attaque aérienne est la dernière du genre utilisée par les Allemands. Les avions remplaceront bientôt les zeppelins.

21 février au 15 décembre : Bataille de Verdun. Le général Pétain est nommé à la tête des opérations et s'apprête à mettre en place la stratégie qui fera sa réputation. Optant pour la mise en place d'une " voie sacrée " qui relie le front à Bar-le-Duc, il aide par là l'armée à maintenir ses positions et à repousser l'ennemi. Il est aussi l'auteur du " tourniquet " qui consiste en un roulement des troupes présentes sur le front, ce qui permet de ménager les soldats. Le 1er mai, Le Grand Quartier général remplace Pétain par le général Nivelle qui est plus offensif.

1 juillet au 18 novembre : Bataille de la Somme. En cinq mois, le terrain de bataille totalise plus d'un million de victimes, tous camps confondus, pour un résultat insignifiant.

27 août : La Roumanie entre en guerre au côté des alliés. Les marins de Brest forment la marine roumaine.

15 septembre : Les Britanniques utilisent pour la première fois des blindés à Flers (Somme). La première bataille entre blindés a lieu le 26 avril 1918 à Villers-Bretonneux. Les chars d'assaut jouent un rôle important dans la rupture des fronts en 1918.