1917

4 janvier : La mairie de Lorient avance des fonds à la Ligue des Consommateurs afin qu'elle puisse acheter des denrées et des objets destinés à être revendus à la population.

30 janvier : La municipalité décide d'utiliser les terrains inexploités de la commune (comme le jardin du Faouëdic, de Brizeux ) ou de particuliers, pour y planter des pommes-de-terre. Ce tubercule est jugé aussi indispensable que le pain.

25 février : Des crèches municipales sont crées dans l'Intra-muros et les deux faubourgs de Lorient (Kérentrech et Merville-Nouvelle-Ville). Elles reçoivent et gardent les enfants âgés de huit jours à trois ans, dont les mères sont au travail. Les crèches sont ouvertes de 7h à 18h. Les enfants doivent être proprement vêtus et les mères qui allaitent doivent venir nourrir leur enfant aux moments fixés par le médecin de la structure.

Mars : Création du Centre d'Aviation maritime pour ballons dirigeables et ballons captifs.

15 mars : La goélette Marie disparait dans l'Océan Atlantique alors qu'elle effectuait un transport de charbon entre l'Angleterre et Hennebont. Parmi les six victimes, Emile Le Coz, mousse. Il n'a que 12 ans. C'est le plus jeune Lorientais Mort pour la France.

19 mars : Le cuirassé Danton est torpillé en Méditerranée alors qu'il se rend à Corfou. Deux Lorientais meurent.

22 mars : Un bureau municipal de ravitaillement est créé pour la durée de la guerre.

24 mars : Dénomination de voies publiques : l'avenue de Carnel devient avenue de la Marne, la rue du Pont devient rue de Verdun, la place de la Liberté devient place de l'Yser et la rue du Finistère devient rue de Liège.

27 mars : Trois Lorientais meurent dans l'explosion du patrouilleur Tapir.

16 avril : Le général Nivelle lance la grande offensive du Chemin des Dames dans le sud de l'Aisne. Celle-ci doit porter un coup décisif à l'ennemi. 20 Lorientais y laissent leur vie.

25 avril : Le torpilleur Étendard fait partie de la division des flottilles de la mer du Nord basée à Dunkerque. Il est coulé au canon par des torpilleurs allemands. Trois Lorientais y laissent leur vie.

5 mai : Le 62e Régiment d'Infanterie, basé à Lorient, attaque le village d'Ailles : 40 officiers et 900 hommes tombent au champ d'honneur.

27 juin : Lors de son dernier voyage de Dakar à Brest pour " être mis en réserve d'escadre ", le croiseur-cuirassé Kléber heurte devant Brest, une mine flottante larguée par un sous-marin allemand. 38 hommes meurent sur 568 dont un Lorientais.

6 août : La mairie autorise un entrepreneur à établir un branchement de voie ferrée, destinée à relier son chantier à la voie de chemin de fer d'Orléans, dans la traversée de la rue des Abattoirs.

22 août : Le Croiseur-auxiliaire Golo II, ancien petit paquebot qui effectuait le service de la Corse et transformé pour les besoins de la guerre en transport de troupes, est torpillé lors d'un voyage entre Toulon et Corfou. Trois Lorientais y laissent leur vie.

23 septembre : Le paquebot la Médie est torpillé lors d'un voyage entre Malte et Marseille, alors qu'il transporte une cargaison de munitions. Deux Lorientais meurent.

29 septembre : Une amélioration des trajets ferroviaires est faite entre Lorient et Brest. Les déplacements se sont multipliés à cause des services, des permissions et des visites aux marins.

4 octobre : Le chalutier Stella saute sur une mine. Il avait été réquisitionné en 1915 à Lorient et affecté comme patrouilleur auxiliaire en Méditerranée. Deux Lorientais meurent.

30 octobre : Le Président de la République, Raymond Poincaré, vient à Lorient pour décorer les survivants du Kléber.

27 novembre : Louis Nail (maire de Lorient de 1904 à 1912) est nommé Garde des Sceaux.

8 décembre : Mise en place d'une carte de pain. Les consommateurs sont classés par catégorie. Ce système permet une répartition juste et équitable du pain. Un office communal du pain s'occupe de la distribution des cartes, de leur contrôle et de leur suppression lorsque les personnes sont décédées ou disparues.

28 décembre : Etablissement de Bains-douches municipaux rue de l'Hôpital. Ces derniers sont ouverts tous les jours, sauf le lundi, de 7h à 20h. La durée de la douche ne doit pas dépasser vingt minutes. Les personnes atteintes d'affections contagieuses sont interdites.

29 décembre : La pénurie de matériel et de main-d'œuvre entraine une restriction de consommation du pain de 25% à Lorient.

262 morts