Exposition Keryado de ville en ville

Hôtel Gabriel, du mardi au dimanche de 14h à 18h

Ouverte du 18 novembre 2017 au 13 mai 2018

Du mardi au dimanche de 14h à 18h
Fermée les 24, 25, 31 décembre et 1er janvier
Entrée libre

Visites guidées les mercredis à 15h (gratuit) :
Mercredis 29 novembre et 27 décembre 2017
24 janvier, 21 février, 28 mars et 25 avril 2018.

Visite guidée du quartier de Kersabiec et Saint-Armel :
Dimanche 3 décembre à 15h
De 3€10 à 5€10 - Gratuit pour les moins de 12 ans

 



Keryado vit actuellement sa troisième vie : ancien quartier de Plœmeur, puis commune indépendante entre 1901 et 1947, Keryado est finalement rattachée à Lorient après la Seconde Guerre mondiale. Avec ses 460 hectares, elle participe à la construction du Grand Lorient dont elle devient la porte d’entrée.

Dotée d’une mairie, d’écoles et d'une poste et érigée en paroisse depuis le début du XXe siècle, Keryado se développe principalement le long de la rue de Belgique. Après la phase de reconstruction des années 1950-1960, sa transformation s’accentue suite au plan d’urbanisme de 1964. Elle est la première zone industrielle de Lorient, la première zone commerciale, une zone d'habitat varié et dense tout en conservant des espaces naturels importants. Un plan directeur d’aménagement a été adopté en 1999 pour renforcer son attractivité, la cohérence du territoire et la cohésion sociale.

Keryado se distingue aussi par la richesse de son réseau associatif. Depuis le début du XXe siècle, les animations vont bon train, la rivalité entre paroissiens et laïcs s’étant apaisée.

L’exposition rend compte de l’histoire et de l’évolution de Keryado, de ses équipements, son patrimoine mais aussi de l’implication des habitants dans l’animation du quartier. En s’intéressant au plus grand quartier de Lorient, l’exposition invite aussi à découvrir les enjeux d’aménagement de Lorient.

Les documents exposés sont issus des collections des Archives municipales, d’une donation récente de la paroisse de Keryado et de la collecte organisée auprès de la population au printemps dernier. La grande majorité d’entre eux est présentée pour la première fois.